“L’école numérique est en marche”

    mardi 22 novembre 2016

    Depuis deux ans, de gros efforts sont faits pour équiper chaque établissement scolaire d’ordinateurs, de portables, de tablettes   de tableaux numériques interactifs. Mais également pour connecter un maximum d’écoles à Internet et inciter les enseignants à monter des projets numériques avec leurs élèves. (© DR)

    Depuis deux ans, de gros efforts sont faits pour équiper chaque établissement scolaire d’ordinateurs, de portables, de tablettes
    de tableaux numériques interactifs. Mais également pour connecter un maximum d’écoles à Internet et inciter les enseignants à monter des projets numériques avec leurs élèves. (© DR)

     

    Le tout premier séminaire du numérique dans l’éducation a démarré hier. L’objectif : faire le point sur tous les projets mis en place depuis deux ans. Il sert aussi à partager les expériences numériques positives menées dans les établissements scolaires.

     

     

    L’école se modernise au fenua. En effet, depuis deux ans, le ministère  de l’Éducation a fait du numérique son cheval de bataille. De gros efforts ont été faits pour équiper chaque établissement scolaire d’ordinateurs, de portables, de tablettes et de tableaux numériques interactifs. Mais également pour connecter un maximum d’écoles à Internet et inciter les enseignants à monter des projets numériques avec leurs élèves.

    “L’école numérique est en marche”, affirme la ministre de l’Éducation Nicole Sanquer. C’est donc sur cette lignée qu’a démarré, hier, le tout premier séminaire du numérique dans l’éducation. Celui-ci  se prolonge aujourd’hui. L’objectif : faire le point sur tous les projets mis en place depuis deux ans et partager les expériences numériques positives menées dans les établissements scolaires.

    Organisé par la ministre de l’Éducation, Nicole Sanquer, et le vice-recteur Jean-Louis Baglan, ce séminaire rassemble tous les acteurs liés au développement du numérique dans l’éducation : chefs et directeurs d’établissement (du public et du privé), inspecteurs et référents numériques.

    Et pour animer le débat, un invité de marque a été convié : Gilles Braun, inspecteur général du numérique venu de l’Hexagone. Une pointure dans le domaine du numérique éducatif, qui a notamment participé à l’élaboration du volet numérique de la loi sur la refondation de l’école de 2013.

    “Nous comptons sur lui pour apporter son expertise, partager avec nous son expérience et surtout nous aider à développer une politique du développement du numérique déjà bien avancée sur le territoire”, a expliqué Nicole Sanquer.

     

    Réduire la fracture sociale et territoriale

     

    Pourquoi le numérique est-il devenu si important dans l’éducation ? Le numérique n’est plus seulement un outil, il est devenu un mode de vie à part entière, qui touche à la fois la sphère personnelle et la sphère professionnelle. Et l’école se doit de l’inclure puisque son rôle est de “former les citoyens de demain qui auront dans leur cadre professionnel à manipuler les outils numériques”, a poursuivi la ministre.

    Par ailleurs, l’intégrer dans le système scolaire permet de réduire la fracture sociale et territoriale entre les élèves.
    Le numérique permet également de différencier les méthodes d’apprentissage dans les classes pour créer plus d’interaction et de motivation chez les élèves. Il est d’ailleurs très sollicité dans les enseignements pratiques interdisciplinaires qui ont été mis en place suite à la réforme des collèges.

    “Le numérique peut également nous aider à mieux traiter la difficulté scolaire, à différencier nos méthodes d’enseignement vis-à-vis d’une classe où nous avons des élèves avec des histoires et des expériences différentes, avec la mise en place de groupes de travail”, a détaillé Nicole Sanquer.

     

    La Polynésie, un très bon élève en matière de numérique

     

    Aujourd’hui, tous les enseignants ne sont pas formés à l’usage du numérique. Mais depuis deux ans, le ministère de l’Éducation organise régulièrement des formations afin qu’ils soient opérationnels sur le terrain. 

    Le ministère s’appuie également beaucoup sur l’aide des référents pédagogiques (lire ci-dessous) pour la mise en œuvre des projets numériques dans les établissements.
    Si la ministre de l’Éducation affirme que la Polynésie fait figure de très bon élève en matière de numérique, comparée à plusieurs départements métropolitains, il lui reste encore à régler des problèmes liés à la connexion Internet.

    Toutefois, “suite à sa venue, la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem est en train de faire reconnaître, par le Premier ministre, la Polynésie comme un territoire qui devrait être éligible aux fonds du Plan d’accès au haut débit, avec des financements nationaux très importants, à la clé”, a expliqué Jean-Louis Baglan. 

    Élénore Pelletier

     

    capture-decran-2016-11-22-a-09-00-09

     

    capture-decran-2016-11-22-a-09-00-14

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete