Habillage fond de site

L’école Poly 3D fait sa rentrée

mardi 11 septembre 2018

Cette année, ils sont 31, à terme, ils devraient être 60 étu- diants, 20 en 1ere année, 20 en 2e et 20 en 3e. (© Christophe Cozette)

Cette année, ils sont 31, à terme, ils devraient être 60 étudiants, 20 en 1ère année, 20 en 2e et 20 en 3e. (© Christophe Cozette)

C’est reparti pour un tour. Après avoir mis temporairement un terme au recrutement de nouveaux étudiants en 2017 à cause des intempéries du mois de janvier qui avait poussé la CCISM à suspendre le financement de l’école pour cause d’obligation climatique en faveur des sinistrés (lire interview), l’école d’animation et de jeux vidéos Poly 3D a fait sa rentrée, hier matin dans l’amphithéâtre de la Chambre de commerce.

Vingt nouveaux étudiants intègrent l’école Poly 3D, à côté des étudiants en 3e année, qui ne sont plus que 11.

“Ceux qui vont bientôt terminer et ceux qui viennent d’arriver intègrent une grande famille”, a déclaré dans son discours de bienvenue, Philippe Martin, directeur de Poly 3D. Mais “restez créatifs” étaient les maîtres-mots de cette matinée, hier, comme l’a précisé entre autres, Clet Wong, vice-président de la CCISM, qui accueille l’école sur deux étages et qui forme “les créatifs numériques de demain”. “Se surpasser, se remettre en question à chaque instant sans perdre de sa créativité”, a clamé pour sa part le nouveau directeur des études.

 

Produire pour l’international

 

Les intervenants extérieurs sont un plus pour l’école. Deux sont des pointures dans leur domaine, avec plus de 15 ans d’expérience chacun. Ils ont rencontré leurs élèves via Skype, non sans difficultés, mais Philippe Martin promet de poursuivre “ce développement à l’international”. “On a déjà un panel de sept professionnels dans l’animation et des jeux vidéos qui nous suivent. Le but n’est pas de faire partir les Polynésiens à l’international, mais bien de produire pour ces studios-là, tout en restant en Polynésie. Il faut savoir que dans les gros studios, ils sont 25 à travailler dans le studio mais 600 à travailler en extérieur”, a expliqué le directeur de l’école Poly 3D.

Cette année, c’est Olivier Cervoise, directeur réseau d’EDT qui sera parrain de la promotion 2018/2019, à titre personnel, même si l’entreprise d’énergie suit de près les travaux des étudiants de l’école. Après avoir écouté les discours de bienvenue et les diverses interventions des coachs, la nouvelle promotion – qui a dû montrer patte blanche, en enregistrant ses empreintes – et les anciens ont rejoint leurs classes respectives et ont, immédiatement pris connaissance du challenge qui les attend dans les prochaines semaines. Le premier d’une longue série pour les plus courageux qui feront leurs trois années de formation numérique.

 

Christophe Cozette

 

Philippe martin

Cliquez sur la vignette pour l’agrandir.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete