Habillage fond de site

L’édito : Dépénalisation, le débat reste ouvert

mercredi 15 mai 2019

(© DR)

(© DR)

Tout jeune journaliste il y a 20 ans, j’ai eu le loisir, un jour, de voir un jeune homme condamné au tribunal correctionnel pour avoir vendu dans son bar-tabac de Béthune, des briquets comportant des dessins de feuilles de cannabis dessus.

Un brin rebelle, le jeune homme était venu à l’audience avec un tee-shirt portant une feuille de cannabis, acheté dans le magasin de vêtements en face du palais de justice. Un clin d’œil qui n’a pas fait sourire le tribunal, qui l’a condamné pour incitation à la consommation. Manifestement, l’hypocrisie perdure aujourd’hui.

Hier, les gérants du Street shop ont été condamnés pour des faits sensiblement similaires, les juges, respectant à la lettre les textes de loi, n’ont sans doute pas souhaité s’aventurer dans une relaxe qui entraînerait de fait une jurisprudence sur le sujet, dans un pays qui n’a toujours pas légiféré sur les drogues douces, à part l’alcool, les cigarettes et le sucre évidemment.

La question de la dépénalisation se pose pourtant, alors que tant d’autres pays, pas plus idiots que le nôtre, ont déjà légalisé la consommation de cannabis.

Une légalisation synonyme de mise en place de contrôles plus sérieux, de création d’emplois et de rentes fiscales pour financer les campagnes de prévention des addictions.

 

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete