Habillage fond de site

L’Edito du jour : Les femmes et les enfants d’abord

vendredi 8 mars 2019

1

Le 8 mars se doit d’être une journée d’apprentissage, de défense des droits de celles qui enfantent. (Photo: DR)

Pas une journée ne se passe sans qu’une affaire sordide ne sorte sur des abus sexuels sur des mineurs ou des faits de violence sur les femmes ne soient révélés. Des faits souvent gravissimes comme aujourd’hui encore dans nos colonnes.
Société malade de ses pulsions ou non, il est temps d’intervenir dans tous les domaines. Les femmes tout d’abord, puisque cette journée du 8 mars leur est dédiée. Dans une société matriarcale polynésienne, il serait bon que la prévention s’accentue pour ces femmes brimées, battues, alors que ce sont elles qui tiennent les rênes des foyers. La Journée internationale des droits des femmes ne doit pas devenir une nouvelle fête des mères où les hommes offrent des bouquets ou des chocolats, une nouvelle foire aux promotions sur les spas, mais bien une journée d’apprentissage, de défense des droits de celles qui enfantent.
Et les enfants évidemment. Le placement en garde à vue d’une personne d’autorité sur les enfants doit rappeler à tous la vigilance dont nous devons faire preuve pour les protéger, les aider aussi dans l’apprentissage de leur corps, qu’ils sachent dès le plus jeune âge que ce corps, c’est le leur, pas celui des autres. De ce bateau de médiocrité, sortons les femmes et les enfants d’abord.

Bertrand Prévost

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour cette rentrée scolaire, vous avez fait le plein de cartable :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete