Habillage fond de site

L’édito : Miss présidente

mercredi 3 juillet 2019

(© archives LDT)

(© archives LDT)

Vaimalama Chaves a fait une sortie remarquée, hier. Dans une interview pour le magazine Télé Loisirs, Miss France a annoncé vouloir devenir plus tard présidente de la Polynésie française.

Sa première proposition : “Décorréler le franc Pacifique à l’euro pour pouvoir augmenter le pouvoir d’achat de tous les touristes, et en même temps faire éclater la bulle spéculative qui fait monter de manière superficielle les prix en Polynésie”.

Une bonne comme une mauvaise idée. Bien sûr, la désindexation du franc CP provoquerait une Polynésie moins chère pour les touristes, nous ouvrirait au marché australien et permettrait de faire baisser le coût de nos exportations, mais la balance commerciale polynésienne est ultra déficitaire.

Quitter la parité fixe avec l’euro “introduit une grande incertitude sur le taux de change futur, très préjudiciable à l’investissement domestique ou extérieur”, rappelait l’économiste Bernard Poirine, récemment, concernant la Nouvelle-Calédonie.

“La fin de l’ancrage à l’euro se traduirait par une dévaluation synonyme de hausse du coût des importations et de la valeur de la dette publique en euros.”

L’air de rien, l’importation fait vivre notre commerce quand l’emprunt fait vivre notre économie. Autant dire qu’il faudra y réfléchir à deux fois. Vaimalama, si on a voté pour toi à Miss France… pour Miss présidente, il faudra faire tes preuves.

 

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete