Habillage fond de site

L’édito : Passeport international pour le plastique

vendredi 9 août 2019

(© TSP)

(© TSP)

Les plages de Apataki, Kaukura ou encore Tureia comportent toutes des traces de déchets plastique. Et elles ne se sont pas salies toutes seules. L’homme est bien sûr le responsable de cette pollution.

La production de perles est souvent une catastrophe pour les lagons et les plages avec ces filets noirs qui se désagrègent ou qui sont tout simplement laissés au fond quand ils ne sont plus utilisables.

Mais cette pollution n’est pas seule. Sur ces plages perdues dans le Pacifique, des bouteilles fidjiennes, allemandes, russes sont retrouvées. Les dispositifsde concentration de poissons chinois côtoient les brosses à dent slovènes.

Le tout dans l’indifférence des instances internationales qui, comme notre propre pays, ne légifèrent toujours pas pour empêcher la propagation du plastique dans le monde. Les barquettes à usage unique, les pailles et les bouchons n’ont pas besoin de passeport pour franchir les océans et les frontières.

Encore une fois, c’est aux consommateurs, à la population et aux électeurs de se prendre en main seuls pour endiguer ce fléau. Des actes simples, militants, qu’il faudra bien savoir faire un jour.

 

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete