Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Législatives – Beau cadeau d’anniversaire pour Nicole Sanquer

lundi 19 juin 2017

nicole sanquer

C’est en chanson, samedi dernier au soir, à Mahina, que l’on a fêté la victoire de Nicole Sanquer. (© Jean-Luc Massinon)

Nicole Sanquer ne pouvait pas rêver d’un plus beau cadeau. Née le 16 juin 1972, la candidate du Tapura se souviendra qu’au lendemain de son 45e anniversaire, elle a été portée aux nues par la population de la deuxième circonscription.

Au premier tour, Nicole Sanquer avait bien 13 points d’avance sur son adversaire Teura Iriti, mais la ministre de l’Éducation et des Sports a vite compris que le Tahoera’a allait tout faire pour que gagne sa candidate.

La campagne de l’entre-deux-tours a été très active sur le terrain. Le leader du Tahoera’a n’a pas hésité à aller sur les terres du Tapura pour tenter de renverser des militants.

Gaston Flosse jouait là la seule chance de conserver une place à Paris et des financements pour le parti.

Moana Greig avait peu d’espoir de l’emporter dans la première circonscription face à Maina Sage, qui avait bien trop d’avance. Aussi, pour le Tahoera’a, c’était la circonscription à décrocher absolument pour ne pas tout perdre, et pour ne pas compromettre les territoriales à venir.

 

8 000 voix d’écart au final

 

Si rien n’était joué pour Nicole Sanquer, son père, Nicolas (ancien ministre de l’Éducation également) espérait qu’elle passe avec au moins 50 %.

Il avait vu Gaston Flosse et son équipe tourner, ces derniers jours, dans Mahina, et faire le forcing.

Connaissant les pouvoirs de persuasion de son ancien mentor, Nicolas Sanquer se voulait prudent mais convaincu que sa fille passerait malgré tout.

La candidate Tapura, elle-même, visait la barre des 60 %. Elle était convaincue que ses soutiens ne l’abandonneraient pas, que la population attendait désormais autre chose que des promesses.

Et c’est finalement avec 64,18 % que Nicole Sanquer a été élue, samedi dernier, sur l’ensemble de la circonscription. Teura Iriti se hisse à 35,82 %.

S’il y a eu le report des voix du Tavini vers le Tahoera’a (dans des accords secrets), cela n’aura pas suffi car c’est plus de 8 000 voix qui éloignent les deux rivales.

Car Nicole Sanquer a recueilli 18 281 voix ! Le score est plus qu’honorable pour cette professeure en hôtellerie, qui ne se destinait pas à suivre les pas de son père en politique.  

 

Soutenue largement par Mahina

 

 

Samedi dernier au soir, à l’issue du dépouillement, la nouvelle députée n’a pas manqué de remercier ses électeurs et a surtout insisté sur le soutien de la commune de Mahina. Patrice Jamet a suivi la candidate lors des réunions de quartier ces dernières semaines.

Dans sa commune, Nicole Sanquer a fait son plus beau score avec 3 345 voix, soit 75,34 % ! Son papa a dû lui envier ces chiffres, lui qui s’est toujours cassé les dents aux communales.

Le report des voix dans la commune de Paea s’est aussi effectué comme promis par Jacqui Graffe. Nicole Sanquer y récolte plus de 2 700 voix (73,38 %).

À Hitia’a o te Ra, Henri Flohr aura fait également le travail, malgré la restructuration du Tahoera’a dans la commune. La candidate Tapura recueille 2 536 voix (65,55 %).

Elle n’était pas peu fière également de passer en tête à Teva i Uta et Taiarapu-Est et Ouest, même si les écarts sont plus faibles.

Quant aux Australes, Nicole Sanquer doit céder la première place à Teura Iriti à Rapa, où le Tahoera’a monte à 79,13 %, et à Tubuai, que le parti orange remporte avec 59,48 %.

Si la victoire est belle pour Nicole Sanquer, il ne faudra pas oublier de constater que l’abstention est restée forte dans la circonscription 2 avec 65 %.

 

J.-L.M.

 

L’élection s’annonçait serrée entre les deux candidates, mais finalement, le match aura tourné court. Sans le soutien du Tavini, sans parvenir à regrouper autour d’elle, Teura Iriti cède assez largement face à Nicole Sanquer dans la deuxième circonscription. La nouvelle présidente déléguée du Tahoera’a a d’ores et déjà annoncé hier des changements à venir dans la communication du parti. Gaston Flosse devra quant à lui tirer les conséquences personnelles de sa ligne politique, au risque de boire un bouillon similaire dans neuf mois lors des prochaines territoriales.

législatives 2e circonscription

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete