Habillage fond de site

LÉGISLATIVES – Les communes remboursées de leurs frais d’organisation

jeudi 28 septembre 2017

élection urne élection

Cela revient cher aussi aux mairies d’accueillir comme il se doit les électeurs afin que ceux-ci puissent voter dans de bonnes conditions. (© archives LDT)

Les élections, ça coûte cher. Aux candidats tout d’abord, qui ne touchent des remboursements de leurs frais de campagne que s’ils ont atteint un certain seuil, mais aussi aux mairies, qui doivent ouvrir les portes de leurs gymnases, salles des fêtes, écoles, pour accueillir les électeurs.

Pour pallier les dépenses engagées par les mairies lors des élections (remise en état des lieux de vote après le scrutin, achat et mise en place de panneaux d’affichage et leur enlèvement ou leur réparation, frais de manutention en dehors des heures ouvrables, mobilisation du personnel municipal, consommation d’électricité et autres charges d’organisation), un système compensatoire est mis en place par l’État.

Mardi, la compensation pour la participation des communes à l’organisation des élections législatives a été dévoilée au Journal officiel.

Ainsi, sur la base de 44,73 euros par bureau de vote et 0,10 euro par électeur, les communes de Polynésie française verront prochainement les compensations arriver sur leurs comptes.

Ce sont évidemment les grosses communes qui tirent leur épingle du jeu avec des montants parfois assez conséquents : 5 069 euros pour Faa’a, 5 207 euros pour Papeete, 4 907 euros pour Punaauia ou encore 3 516 euros pour Mahina.

Les palmes des petites dotations vont à Tatakoto (130 euros), Tureia (138 euros) et Rapa (174 euros).

Les communes de Polynésie française ont reçu ensemble la dotation globale de 61 926 euros (environ 7,4 millions de francs).

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete