L’égorgeur de la chienne Blanc Blanc à la barre

jeudi 15 janvier 2015

Raymond D., 47 ans, a rendez-vous avec la justice ce matin, jeudi, renvoyé devant le tribunal correctionnel pour « acte de cruauté sur un animal domestique ». Ce quadragénaire de condition modeste avait défrayé la chronique, en juin 2014, identifié comme étant l’auteur de violences particulièrement sordides sur sa chienne, baptisée Blanc-Blanc par la communauté des défenseurs des animaux qui avaient largement dénoncé et médiatisé l’affaire.
Le calvaire de cette jeune chienne au pelage immaculé, morte trois jours après avoir été égorgée par son maître malgré les efforts des urgences vétérinaires de Paofai, avait ému toute la population et l’histoire s’était répandue comme une traînée de poudre dans les médias et sur les réseaux sociaux. Les associations de défense des animaux du fenua recevant même un soutien de poids avec la mobilisation de la très sérieuse Fondation Brigitte Bardot en métropole.

Lire notre article dans La Dépêche de Tahiti de jeudi 15 janvier ou au feuilletage numérique
 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete