L’émotion ne retombe pas trois jours après le décès de Tevavaro

    jeudi 23 octobre 2014

    La jeune Tevavaro Taurere, 21 ans et jeune maman, dont le corps sans vie a été découvert dimanche en fin de journée, la tête la première dans un fût de récupération d’eau, a-t-elle été enterrée trop vite lundi à la mi-journée ? C’est en tous cas la question qui hante les esprits de nombreux habitants de la petite communauté de Raroia, toujours sous le choc de cette brutale disparition trois jours après le drame.

    Suicide ? Accident ? Homicide ? L’enquête en recherche des causes de la mort ouverte par le parquet de Papeete et confiée à la gendarmerie se poursuit, mais sur place tout le monde s’étonne qu’aucune autopsie de la dépouille de la victime n’ait été pratiquée avant que ne soit délivré le permis d’inhumer. Et en particulier le premier cercle familial de la malheureuse et l’un de ses frères Kauku, joint par téléphone : « Il y a trop de questions sans réponses, l’enterrement a eu lieu dans l’improvisation, trop vite. On a besoin de savoir ce qui est arrivé à ma petite sœur. Tout le monde ne parle que de ça. J’espère que la justice fera son travail, on est nombreux comme moi à ne pas croire qu’elle s’est suicidée. Son concubin était complètement bourré, c’est lui qui a parlé de suicide mais il n’est même pas resté près du corps après le drame il s’est barré. Le problème c’est que personne n’est venu et qu’elle a déjà été enterrée. C’est dommage pour ma petite sœur. Moi j’ai vu son corps, des blessures, et puis elle était un peu déshabillée, sale. Elle n’a pas pu se retrouver là toute seule. Il y a beaucoup de gens qui en veulent à son concubin, il y a un truc louche. Mais merci à toute la population qui nous a apporté son soutien ».

    RP

    Lire l’intégralité dans la Dépêche du jeudi 23 octobre ou sur notre version numérique.
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete