“L’ère aquatique” débutera-t-elle au fenua ?

    mercredi 21 septembre 2016

    cités

    Un dessin réalisé durant le séjour de la délégation du Seasteading Institute, qui reprend certains codes polynésiens. (Dessin d’architecte : Seasteading Institute)

    La Polynésie française accueillera-t-elle la première cité flottante au monde dans le lagon de Raiatea, de Tupai ou dans la baie de Phaëton, à Tahiti ?  La mission exploratoire en Polynésie française du Seasteading Institute a pris fin lundi, avec la promesse de signature d’une lettre d’intention dans le mois qui vient.

     

    Nous investirons ensuite les ressources pour aider Tahiti à la création d’une juridiction spéciale, basée en partie sur les expériences réussies de zones économiques spéciales ailleurs dans le monde”, écrit l’institut dans un communiqué de presse.

    La vision Seasteading, c’est la Silicon Valley en mer : des îles artificielles composées de plateformes flottantes modulaires, bardées de technologies dernier cri, ancrées sur les fonds marins, et sur lesquelles peuvent être implantées soit des constructions résidentielles ou commerciales, soit des activités aquacoles, ou encore des instituts de recherche. Ces communautés flottantes fabriqueront leur énergie et traiteront leurs déchets.

     

    La Polynésie, vitrine d’un concept futuriste

     

    Vendredi dernier, le président Édouard Fritch, entouré de ses ministres Teva Rohfritsch (Économie bleue et numérique), Jean-Christophe Bouissou (Tourisme), Tearii Alpha (Logement), Patrick Howell (Santé) et Albert Solia (Équipement), ainsi que de Gaston Tong Sang et du maire de Makemo, Félix Tokoragi, a reçu la délégation du Seasteading Institute (lire La Dépêche de samedi dernier).

    La présentation a été jugée “professionnelle et élégante”. Pour le président du Pays, qui cultive sa dimension régionale et internationale en se faisant le porte-parole des victimes du réchauffement climatique, accueillir un tel projet donnerait de la substance à une démarche qui reste encore abstraite pour beaucoup.

    De son côté, la Polynésie pourrait être le laboratoire et la vitrine dont le concept de seasteading a besoin pour trouver un second souffle. Le fenua possède de nombreux atouts : le câble Honotua, un bon niveau de sécurité publique, une offre médicale de qualité, et des compétences.

    On pourrait enrayer la fuite des cerveaux”, dit Joe Quirk, qui publie, en mars prochain, avec Patri Friedman Seasteading, comment les cités océaniques changeront le monde, aux éditions Simon & Schuster. “Quand le livre sortira, on aura avancé ici et le monde entier entendra parler de la Polynésie française”, espèrent les représentants du Seasteading Institute. 

     

    Caroline Perdrix

     

        Retrouvez dans notre édition du Mercredi 21  septembre 2016 :       

    • Interview : Randy Hencken, Directeur du Seasteading Institute – “Un très bon endroit pour une première”
    • Encadré : Le seasteading, c’est quoi ?
    • Encadré : Le Seasteading Institute

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete