Les agriculteurs du Pacifique s’allient pour obtenir de meilleurs résultats

lundi 3 août 2015

Pour améliorer leurs récoltes et mieux résister aux catastrophes naturelles, des agriculteurs de la région se rencontrent et échangent leurs savoirs.
Des cultivateurs des Îles Fidji, des Salomon et des Tonga ont ainsi fait le déplacement la semaine dernière au Vanuatu, dans la province de Shéfa.  Pauliane Basil est la coordinatrice de ce projet du Programme de développement des Nations unies : « Dans ces communautés, il y a des fermiers qui ont davantage de connaissances, des méthodes de production et des variétés de plants résistants auxquels d’autres n’ont pas forcément accès. »
Un réseau a donc été mis en place pour permettre aux agriculteurs d’échanger leurs réussites, mais aussi leurs échecs. Une aide essentielle, selon Moortaza Jiwanji, le directeur du programme onusien de gestion des risques pour le Pacifique : « Dans les pays avec lesquels on travaille, on voit que les gens affrontent les mêmes difficultés – le changement climatique et les catastrophes naturelles. Il en va de la sécurité alimentaire de ces pays. Lorsque le cyclone Pam a frappé le Vanuatu en mars dernier, on a vu que dans certains villages, surtout les plus isolés, les gens n’avaient plus rien à manger. C’est un modèle qui se reproduit à chaque catastrophe naturelle. »
Parmi les conseils donnés lors de la réunion au Vanuatu la semaine dernière, il y a la nécessité de cultiver plusieurs variétés de légumes. Les agriculteurs s’échangent aussi parfois des semis plus résistants que la normale.
 
 
Radio Australia

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete