Les Ateliers-Relais : un tremplin pour la création d’entreprise

    samedi 16 janvier 2016

    Les Ateliers Relais accueillent des entreprises dans leurs locaux durant 30 mois afin de tester la viabilité de leur projet. Leur objectif était de faciliter le démarrage des jeunes entreprises dans les domaines de la transformation, de la production, de l’agroalimentaire et des services. À la Presqu’île, l’Atelier Relais de Afaahiti-Taravao a reçu 66 entreprises dans ses locaux.

    Les Ateliers Relais de Afaahiti-Taravao ont ouvert leurs portes en juillet 2000, après Tipaerui (1998) et avant Moorea (2001).
    La gestion globale des trois sites a été confiée par le Pays à la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM) avec, comme objectif, de faciliter le démarrage des jeunes entreprises dans les domaines de la transformation, de la production, de l’agroalimentaire et des services.
    Les entrepreneurs ont 30 mois pour tester la viabilité de leur projet, en minimisant les frais grâce à une redevance mensuelle d’occupation progressive.

    Des loyers et des locaux adaptés

    Franck Meresse, gérant de La Brioche Vendéenne, n’y a vu que des avantages pour développer son entreprise. “Au départ, on travaillait chez nous. Mais, au fur et à mesure, on est devenu une vraie société. On s’est tourné vers les Ateliers Relais de Taravao parce que le bâtiment était aux normes et que le loyer n’était pas trop cher. C’était l’idéal pour démarrer”, explique-t-il, à la veille de son départ. “On aurait voulu prolonger, mais l’atelier est déjà réservé. On a pu trouver un autre local, pour poursuivre notre activité”, précise-t-il.
    Selon les études menées par la CCISM, sur les 66 entreprises accueillies sur le site de Taravao depuis 2000, 16 d’entre elles seraient encore en activité en Polynésie — un chiffre qui serait légèrement faussé par l’attractivité du dispositif pour les gens dits “de passage”.
    Pour autant, les trois sites totaliseraient la création de 500 entreprises, avec un taux de maintien proche de 60 %, soit près de dix points au-dessus de la moyenne générale, selon laquelle 50 % des entreprises disparaissent dans les cinq
    premières années suivant leur création.
    La CCISM met ainsi en avant l’accompagnement des porteurs de projet, et ce, dès les premières démarches, afin de réunir les conditions optimales dans le cadre d’un démarrage d’activité. “Grâce à ce dispositif, la société a pu évoluer et embaucher un an après”, confie Rachael Bourtache, employée à La Brioche Vendéenne depuis un an et demi.

    Une étape transitoire

    Si les finances restent le nerf de la guerre, pour d’autres secteurs d’activité, la superficie en est un autre… “Par rapport à nos constructions, on avait besoin d’une surface assez grande et on n’avait pas trop le choix à la Presqu’île. Aujour­d’hui, ça fait bientôt quatre ans, et on a le même souci”, précise Nicolas Gayet, gérant de la société Flexiteek Marine, spécialisée dans le revêtement de pont de bateau.
    L’entrepreneur est loin d’être le seul dans cette situation, toutefois tolérée en raison du manque de locaux adaptés à des tarifs abordables, la condition étant de verser un loyer plein et de ne pas porter préjudice à de nouvelles candidatures – qui ne se bousculent pas dans ce domaine.
    Valérie Defois, gérante de la société Lum’Acryl, qui travaille à la fois la résine et l’étain, est présente sur le site depuis six ans. “Bien sûr, ça ne peut pas durer éternellement ! Un jour ou l’autre, il faut prendre une décision”, confie-t-elle, précisant qu’elle a finalement choisi de construire son propre atelier. À noter que son entreprise, au même titre que Couleur Cacao, est considérée par la CCISM comme une “success-story”.
    Suite à la commission du 8 janvier dernier, les Ateliers Relais de Taravao devraient atteindre un taux de remplissage de
    64 %, synonyme de progression – à titre de comparaison, le site de Tipaerui culmine à 83 %, et devrait être prochainement rattrapé par Moorea.
    Afin d’optimiser l’occupation du site de la Presqu’île, il aurait récemment été décidé d’ouvrir le dispositif aux secteurs du négoce et du bâtiment.

    A.-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete