Les chercheurs du Criobe adoptent un code éthique

    mardi 6 octobre 2015

    “Reconnaissant que les populations autochtones et locales ont, dans beaucoup de cas, été exclues de la définition, de la conduite, ainsi que de la valorisation des projets de recherche les concernant directement ou indirectement.”
    Ainsi commence le tout premier code d’éthique adopté par un laboratoire de recherche français concernant les populations autochtones et locales.
    “L’idée est de trouver un cadre qui mette en confiance à la fois les acteurs de la recherche et ceux qui sont porteurs des savoirs traditionnels liés à la biodiversité. L’objectif est de faciliter le travail des uns avec les autres”, explique Tamatoa Bambridge. Le chercheur en anthropologie et sociologie a activement participé à l’élaboration du texte désormais intégré au règlement intérieur du Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (Criobe).
    “La recherche a toujours été suspectée d’utiliser les savoirs traditionnels pour son unique bénéfice, en tenant à l’écart les détenteurs de savoirs, notamment en brevetant les molécules intéressantes qui auraient été trouvées grâce au savoir traditionnel.” La France a déjà signé la convention sur la diversité biologique, qui prévoit que les États sont souverains sur les ressources, qu’il ne s’agit plus d’un bien universel, et précise que des retours monétaires sont possibles.
    Mais la France n’a toujours pas mis en application ce texte, qui est en discussion au Parlement depuis trois ans.
    En Polynésie, une loi du Pays, qui prévoit notamment comment se fait le partage des avantages et les procédures, a été adoptée. En revanche, les arrêtés d’application n’ont jamais été publiés. “Nous nous sommes dit que ce n’était pas parce que cet outil n’existait pas que l’on ne pouvait rien faire”, retrace Tamatoa Bambridge pour expliquer la genèse du texte.
    Aujourd’hui intégré au règlement intérieur du Criobe, ce texte introduit des règles de conduite et des mécanismes simples à destination des chercheurs.

    Consentement des populations

    Le code insiste en particulier sur le consentement et l’information des populations, cette dernière devant être adaptée et la plus complète possible, incluant notamment les avantages et les risques de la recherche pour les participants. Le code prévoit également que les chercheurs doivent utiliser des formulaires afin de formaliser le consentement des participants à la recherche et justifier de l’information communiquée.
    Enfin, les chercheurs s’engagent à informer les communautés autochtones dans l’éventualité de la possibilité de déposer des droits de propriété industrielle, par exemple un brevet, suite à l’exploitation de connaissances autochtones et d’associer, le cas échéant, les communautés au dépôt.
    F.C.

    Population locale et autochtones : la différence

    Le code a également le mérite de différencier les Polynésiens autochtones de la population locale.

    Autochtones
    Populations liées par une continuité historique avec les sociétés précoloniales qui se sont développées sur leurs territoires. Populations qui se jugent distinctes et qui sont déterminées à conserver, développer et transmettre aux générations futures leurs territoires ancestraux et leur identité ethnique qui constituent la base de la continuité de leur existence en tant que peuple, conformément à leurs propres modèles culturels, à leurs institutions sociales et à leurs systèmes juridiques.

    Population locale
    Populations présentes sur le territoire et attachées à celui-ci, mais néanmoins caractérisées par une plus grande individualisation résultant d’une identité et d’une histoire politique différente que dans le cas des populations autochtones. En d’autres termes, les populations qui ne peuvent se revendiquer du fait de leur ascendance et de leur mode de vie du “statut personnel ma’ohi”.

    mimi 2015-10-06 11:14:00
    Si en Calédonie ce type de code est compréhensible en raison du statut coutumier reconnu par la France et la préservation de la coutume par les Kanaks... Ce texte concerne en Polynésie combien de personnes ?
    Il n'existe plus de statut coutumier reconnu en Polynésie depuis 1945....
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete