Habillage fond de site

Les docteurs et doctorants ont fait leur pitch dating à l’occasion du concours « ma thèse en 180 secondes »

jeudi 7 mars 2019

IMG_8908

Hirohiti Raapoto a remporté le Prix du jury et le Prix du public. (Photo: Christophe Cozette)


Le Fifo a son pitch dating, l’Université de Polynésie française a désormais le sien aussi. Hier après-midi, dans l’amphithéâtre 2 de l’UPF à Punaauia, l’École doctorale du Pacifique, commune au Fenua mais aussi au Caillou, qui accueille plus de 80 thésards dont 45 à Punaauia, a organisé pour la première fois, le concours « ma thèse en 180 secondes ». Un exercice loin d’être évident pour les cinq scientifiques qui ont tenté l’expérience cette année, mais qui s’en sont globalement fort bien sortis.

Ce concours s’inspire du concours Three Minutes Thesis qui a eu lieu la première fois, en 2008, à l’université du Queensland, en Australie. La première version francophone est née au Québec, au Canada en 2012. L’UPF participe pour la première fois à cet exercice avec cette finale régionale, organisée hier. Une demi-finale (nationale) se tiendra début avril ainsi que la finale à Grenoble, avant que l’heureux doctorant élu participe à la finale internationale, en septembre, à Dakar au Sénégal. La Polynésie pour cette année, a décidé d’envoyer deux représentants scientifiques, pour la demi-finale du mois prochain.

Cinq thésards face au public et au jury

Mais quel est le principe ? Et bien, un peu à la manière du Festival international du film documentaire océanien, qui s’est tenu le mois dernier et où chaque porteur d’idée de documentaire a huit minutes pour convaincre un producteur ou réalisateur, nos cinq doctorants (ou déjà docteur comme ce fut le cas pour un candidat, Hirohiti Raapoto) avaient trois minutes et pas une seconde de plus (sinon élimination), pour présenter leur sujet de recherche devant un public profane et un jury de cinq personnes. En quelque sorte, un exercice entre le one man show et la vulgarisation scientifique, comme il a été dit à cette première qui a conquis un public venu nombreux et qui a pu décerner son prix, à côté de celui du jury, composé de membres des média, de l’entreprise, de la recherche et de la culture.
Et à ce petit jeu-là, c’est Hirohiti Raapoto qui a ouvert le bal de ce thèse dating. Sa thèse (lire encadré) a nécessité de puissants calculs et ce dernier a confié qu’il avait travaillé à distance via des calculateurs installés à Marseille.
« C’est un exercice difficile de simplifier son travail et là, on a la contrainte du temps, résumer son travail en trois minutes, il faut bien choisir ses mots, sa façon de présenter son sujet, c’est assez théâtral » explique-t’il, avant les résultats.
Des propos identiques, chez Marotea Vitrac, le second à être passé devant le jury et le public, avec ses cannes à sucres nobles de Tahiti. « Parfois, nous scientifiques, on veut être trop pointu, on rentre trop dans le détail. Là, cela nous apprend à synthétiser, trois ans de recherches en trois minutes. C’est un bon exercice ».
Après les cinq passages de trois minutes, le public a pu voter et le jury a délibéré. Et le grand vainqueur des deux prix est Hirohiti Raapoto et sa pêche 2.0 marquisienne. « Cela fait très plaisir, je ne m’y attendais pas vraiment, après avoir assisté aux répétitions, il y avait de très belles représentations », dit-il, à l’annonce des résultats.
« Les scientifiques devraient faire bien plus souvent ce genre d’exercice, pour avoir des financements qui passent par les pouvoirs publics, il faut savoir bien expliqué cela ».
Si un candidat remportait les deux prix, ce qui fut le cas, l’organisation avait prévu un 2e prix et c’est la prestation fort intéressante de cette part d’histoire méconnue « des Américains à Tahiti au XIXe siècle » de Pénélope Tahutini, qui fut primée. Ils partiront tous deux donc, défendre les couleurs du Fenua et leurs travaux dans un mois, lors de la demi-finale en métropole.

Christophe Cozette

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete