Les écoles de surf se disputent le spot

    mercredi 17 décembre 2014

    « La tension est palpable sur le terrain. Il y a même eu des joutes verbales entre les écoles de surf » explique avec diplomatie Damas Teuira, conseiller municipal de Mahina en charge du sport dans la commune. C’est en réalité la guerre entre les écoles de surf, qui se sont multipliées ces dernières années. Les sociétés sont passées de six à douze en peu de temps, et la venue récente de quelques « jeunots » a fait monter la tension notamment sur le spot de Ahonu. Car c’est entre le PK 12,5 et 13,5 à Mahina, que ces écoles se retrouvent le week-end et surtout durant les vacances scolaires. La plage de Ahonu est simplement idéale pour l’initiation au surf. Contrairement aux sports de galets de Papara ou de Papenoo, il y a du sable à Ahonu. L’eau est peu de profonde. Et le site jouit d’une régularité de des petites vagues. Les écoles peuvent travailler en sécurité. Sauf que ce bout de paradis des jeunes surfeurs ne fait que 500 mètres long. Et tout le monde veut surfer dans les 200 premiers mètres, en contrebas du terre-plein qui fait office de parking. C’est devenu techniquement impossible.

    JLM

    Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche de Tahiti de mercredi 17 décembre ou sur notre feuilletage numérique.

    agathe 2014-12-17 20:14:00
    a ce moment la il faudrait faire un planning ou sinon agrandir le spot...et si il y a toujours des querelles bien fermer au surfeurs et autoriser les gens qui vont aller juste se baigner...probleme resolus.
    Zorro 2014-12-17 19:56:00
    C'est un peu comme les pirogues bringues...incapables de s'auto discipliner, de se structurer ca finira de la meme maniere.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete