Les énergies vertes comme avenir

    mardi 3 novembre 2015

    Nuihau Laurey, vice-président et ministre en charge des Énergies, a présenté hier à la presse son programme de transition énergétique. Un programme que le ministre souhaite voir appliquer sur les quinze prochaines années et qui désenclaverait à long terme la Polynésie française du tout thermique. 
    Au cours d’une conférence menée au pas de course, Nuihau Laurey a insisté sur les trois points qu’il souhaite voir s’engager : le changement de technologie de la production d’énergie, la définition d’un nouveau modèle économique de l’énergie et enfin l’évolution des comportements. 
    “Il faut en finir avec le modèle centralisé, massif et basé uniquement sur les énergies fossiles”, a expliqué le sénateur hier. Pour cela, le gouvernement doit attaquer des réformes en profondeur, mais doit aussi compter sur un changement des mentalités de la population. L’objectif d’atteindre la moitié de la production électrique via des énergies renouvelables est toujours d’actualité. Le tout en révisant le coût réel de la production d’énergie pour, à terme, faire baisser la facture des consommateurs. 
    Sur le sujet, un bras de fer entre gentlemen s’est engagé depuis un peu plus d’un an entre le gouvernement et EDT. La récente mission de la Commission de régulation des énergies (CRE) allait dans ce sens. Hasard provoqué du calendrier, le rapport de la CRE est arrivé sur les bureaux du ministère vendredi dernier et sera divulgué à la presse rapidement. 
    “Un bon rapport”, a souri Nuihau Laurey. “En trente pages, ce premier rapport – le rapport définitif ne sera rendu qu’après observations des parties concernées – dit tout.” Il ne dit pas en revanche si la société EDT trouve les conclusions à son goût. 

    Les énergies renouvelables en avant

    Faire baisser le prix de l’électricité est une chose, mais sur une île, rendre sa production plus propre est aussi important. Nuihau Laurey entend permettre la construction de barrages pour développer l’hydroélectricité. 
    “Il faut soutenir les actions destinées à l’énergie renouvelable”, a-t-il expliqué hier. Barrages hydoélectriques, panneaux photovoltaïques, Swac (climatisation à l’eau naturellement froide), des mesures seront mises en place pour développer ces activités. 
    “Les sociétés qui construiront un barrage verront leurs impôts sur les sociétés descendre à 20 %”, explique le ministre. “Nous devons et pouvons faire mieux.”
    Aider les concessionnaires de voitures électriques, promouvoir les écoconstructions comme l’immeuble Le Bihan ou le haut-commissariat, d’autres leviers que le ministre espère développer pendant la prochaine décennie.
    Reste à savoir si l’économie locale et la population sont prêtes au changement. 

    Bertrand Prévost

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

    Broux 2015-11-05 02:22:00
    Electricité propre
    Chaque jour, la Terre reçoit sous forme d’énergie solaire l’équivalent de la consommation électrique de 6 milliards de personnes pendant 30 ans. La technologie photovoltaïque permet de transformer cette énergie en électricité, sans bruit, sans émission de gaz à effet de serre !
    sylvestre 2015-11-05 00:02:00
    la climatisation représente 30% de la consommation électrique , il suffit d'aller chercher l'eau froide en profondeur .
    Comment le financer = le président Égyptien a fait financer le nouveau canal de suez par le peuple (Les égyptiens ont acheté des actions de ce nouveau canal ) et réalisé en un temps raccord . Faire la même chose en Polynésie pour cette nouvelle installation (a condition que le gouvernement polynésien ne soit ni le gérant ni le maître d'oeuvre) IL suffit de lancer une souscription et un appel d'offre pour la réalisation . Cela sert a cela un gouvernement .
    Ont pourrait faire de même pour lancer des entreprises de production d’électricité (solaire ou éolien ou hydrolien dans les passes
    Aussi arrêter la gaspillage , aller dans n'importe administration , bureau de poste ou autre , climatisation a fond et aucune fenêtre n'a de double vitrage .
    Il n'est pas nécessaire de remplacer les fenêtres et porte fenêtre , mais de rajouter un vitrage supplémentaire
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete