Les faits de violence progressent, selon le parquet

    mardi 13 janvier 2015

    Après la cour d’appel, c’était au tour du tribunal de première instance de dresser le bilan de l’année écoulée. Avec 24 298 affaires nouvelles en 2014 contre 24 000 en 2013, l’activité pénale du tribunal de première instance est globalement stable, en hausse de 1 %.
    “L’activité délictuelle et criminelle s’est stabilisée à un niveau qui est quand même élevé”, a constaté le procureur de la République José Thorel, s’inquiétant d’“une tendance à la progression dans certains domaines de délinquances, notamment les violences de toutes natures, qu’il s’agisse des coups, des bagarres notamment, mais aussi des violences au sein du couple entre conjoints, et des violences sexuelles, et notamment sur mineur”.
    Si l’on remonte jusqu’à 2009, les affaires dont a été saisi le tribunal de première instance progressent de 5 %. Le patron du parquet n’hésite pas à y voir, entre autre, l’expression d’une “crispation sociale et économique (…) conséquence négative de la crise de l’emploi et du manque de ressources des individus”.
    Douze affaires de meurtres ou assassinats ont été à déplorer en 2014 et les violences aux mineurs sont en hausse de 9 %.

    Alcool et paka, la source de bien des maux

    “Le dénominateur commun de l’ensemble de ces faits de violences, c’est avant tout les addictions”, constate le patron du parquet. “Les addictions à l’alcool, au pakalolo et, de plus en plus, à l’ice. On constate aussi que les auteurs de ces violences ne sont pas les seuls à être sous l’effet de ces substances, il y a aussi souvent les victimes. Il faut avant tout un travail de prévention contre les addictions, en amont, pour tenter de faire baisser ces chiffres préoccupants de la violence en Polynésie. Le mélange pakalolo et alcool est un cocktail détonnant qui provoque des comportements violents et totalement irresponsables, au volant notamment.”
    Du côté de la délinquance en col blanc, le procureur de la République s’est “félicité” d’une tendance à la baisse avec 25 affaires nouvelles en 2014 contre 47 en 2011. Invité à s’exprimer sur les audiences attendues cette année en la matière, José Thorel a indiqué qu’“un certain nombre d’affaires doivent être jugées en première instance, de défiscalisation ou de corruption et détournement de fonds, et d’autres en appel comme le dossier Haddad-Flosse. Mais les calendriers ne sont pas définis pour l’ensemble de ces affaires qui seront étalées en fonction de possibilités de jugement de la juridiction tout au long de l’année 2015.”

    R.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete