Les inscriptions aux tests internationaux HSK de mandarin sont ouvertes

    jeudi 31 mars 2016

    Dès aujourd’hui, les inscriptions aux tests internationaux de mandarin sont ouvertes. Pour la deuxième année consécutive, l’institut Confucius de l’Université de la Polynésie française (UPF) organise le test du Hanyu Shuiping Kaoshi (HSK), aussi connu sous le nom de “TOEFL chinois”. L’examen aura lieu le 12 juin. Créé en 1984 par le Hanban, le Bureau international de promotion de la langue chinoise, sous la tutelle du ministère chinois de l’Éducation, le HSK est aujourd’hui le seul diplôme reconnu internationalement qui permet de jauger du niveau de mandarin d’une personne. Il se décline en six niveaux, allant du niveau 1 le plus facile, au niveau 6 le plus difficile. D’une durée de 30 minutes environ, il se divise en trois parties : la première portant sur l’écoute, la deuxième sur la lecture et la troisième sur la rédaction. Pour les étudiants et les professionnels qui souhaitent travailler en lien avec l’Asie, passer le HSK est un véritable atout. En effet, plutôt que d’affirmer un niveau subjectif (“intermédiaire”, “courant”,…), il permet de présenter un véritable niveau de maîtrise du mandarin sur un CV. “Pour le moment, le HSK n’est pas encore trop connu en Polynésie française mais, lorsque les entreprises locales connaîtront mieux ce diplôme, ce sera plus pratique de demander ce type de compétence sur un CV, notamment dans le secteur du tourisme ou du commerce”, explique Leopold Mu Si Yan, directeur administratif de l’institut Confucius de l’UPF. Le test est ouvert à la fois aux étudiants inscrits dans les différentes filières de l’UPF, mais aussi à un public extérieur à l’UPF souhaitant évaluer son niveau de compétence en mandarin, soit pour le plaisir, soit pour des raisons professionnelles. L’an dernier, pour la première édition, ils étaient 32 à s’être inscrits au HSK en Polynésie française. Le taux de réussite avait été excellent, puisqu’il avoisinait les 91 %. Cette année, l’institut Confucius de l’UPF cible un public encore plus large et espère recueillir plus de 70 inscriptions au HSK. Il a également ouvert un HSKK, un test qui concerne essentiellement la maîtrise de langue orale, qui aura lieu le 21 mai. Aujourd’hui, 375 personnes apprennent le mandarin soit dans le cadre du cursus universitaire, soit en cours du soir à l’institut Confucius de l’UPF. Ce chiffre a plus que doublé depuis 2013, année d’ouverture de l’institut en Polynésie française.
    E.P.

    Informations

    Le test du HSKK aura lieu le 21 mai. Celui du HSK aura lieu le 12 juin.
    Dès aujourd’hui, les personnes intéressées par le HSK et le HSKK pourront s’inscrire via le site www.chinesetest.cn, avant le 24 avril pour le HSKK et avant le 16 mai pour le HSK.
    Chacun devra confirmer son inscription auprès de l’institut Confucius de l’UPF.
    Frais d’inscription au test : moins de 3 000 F.

    Julien 2016-04-13 03:23:00
    Bravo à l'UPF pour son organisation des tests! Pour les candidats francophones au HSK, le site www.hsk.academy/fr apporte des ressources complémentaires et gratuites, en français. Le HSK devient en effet un atout de choix pour une carrière ou faire des affaires en Chine, bon courage aux candidats.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete