Les méduses sont de retour

    jeudi 2 juin 2016

    Mercredi matin, les habitants des côtes est et ouest ont pu observer que les méduses étaient de retour au fenua.
    À Arue, c’est un pêcheur qui a averti les muto’i aux alentours de 8 h 30 de la présence de bancs de méduses dans le lagon, au PK 6. Le même jour, un policier municipal s’est également fait piquer en allant faire du va’a. La mairie a alors mis en place un système d’alerte pour prévenir la population : “Nous avons averti tous nos agents en interne, tous nos élus. Sur notre afficheur électronique, on a mis un système d’alerte pour signaler la présence des invertébrés. Et sur Facebook également”, explique-t-on à la mairie de Arue. Les policiers ont également fait la tournée de toutes les plages de la commune pour informer les baigneurs et tous les professionnels de la mer de la présence de ces invertébrés et des risques encourus.

    Arue n’est pas la seule commune concernée par le sujet. À Mahina, sur la plage de la pointe Vénus, le phénomène a déjà été observé depuis la semaine dernière, mais aucun incident n’est à déplorer.
    À Punaauia, des photos ont été publiées sur les réseaux sociaux, hier matin, montrant des bancs de méduses échouées sur la plage au niveau du magasin Week-end (PK 11,9).

    Contactée par La Dépêche, l’internaute à l’origine des clichés répond : “J’habite Papara, et j’étais sur la route pour me rendre à mon travail. L’éclairage était magnifique sur Moorea, donc je me suis arrêtée pour prendre des photos de l’île Sœur. La couleur du sable m’a intriguée, alors je suis allée voir de plus près. Et je me suis rendu compte qu’il y avait plein de méduses sur la plage. Certaines bougeaient encore.” Sur son post, elle indique avoir compté“24 mé­duses sur 3 mètres de plage”.

    Informée par nos soins le matin même, la police de Punaauia n’avait pas encore engagé d’action hier soir pour informer sa population.
    La direction de l’environnement (Diren) affirme que la présence de méduses à cette période-là de l’année est un phénomène habituel. Ces prochains jours, les baigneurs et autres utilisateurs de la mer devront être très vigilants. À noter que même mortes, les méduses échouées sur la plage restent urticantes pendant un certain temps. Il est donc déconseillé de ne pas les toucher.

    É.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete