Les meilleurs bodyboardeurs mondiaux accueillis dans la tradition

    lundi 18 avril 2016

    Plusieurs centaines de personnes étaient réunies, hier après-midi, sur la plage du PK 18, à Teahupo’o, à l’occasion de la cérémonie
    d’ouverture du Sparkgreen Tahiti Challenge 2016.  La culture polynésienne et les légendes de la Presqu’île étaient à l’honneur, en vue
    d’accueillir comme il se doit les meilleurs bodyboardeurs mondiaux.  Tous étaient impatients de se mesurer à la vague mythique de la passe Hava’e.

    Sparkgreen Tahiti Challenge 2016 : c’est parti ! Dès aujourd’hui, et jusqu’au 2 mai, la vague mythique de Teahupo’o accueille la deuxième étape du tour mondial de l’association des bodyboardeurs professionnels (APB), marquant ainsi le grand retour d’une compétition internationale dans la discipline, après treize ans d’absence au fenua. Espérons donc que ce chiffre portera bonheur aux riders locaux qui affronteront leurs homologues internationaux à parts égales lors du Pre-Event, qui devrait vraisemblablement se dérouler aujourd’hui. Les huit finalistes pourront accéder au Main Event, et ainsi se mesurer aux meilleurs bodyboardeurs mondiaux.

    Déjà cinq champions locaux au Main Event

    Mais avant de se jeter à l’eau, les athlètes étaient réunis, hier après-midi, sur la plage du PK 18, pour assister à la cérémonie d’ouverture de l’étape polynésienne, en présence des élus de Taiarapu-Ouest, du président de la Fédération tahitienne de surf, du directeur exécutif de l’APB, de la ministre de la Jeunesse et des Sports, et de plusieurs centaines de personnes, dont bon nombre d’enfants.

    Tous ont tenu à encourager les challengers, et plus particulièrement les locaux. Parmi eux, Angelo Faraire, Tahurai Henry, Julien Miremont, Nicolas Richard et Tahiri Tehei, détenteurs des précieuses wild cards, accéderont directement au Main Event.
    Les festivités, placées sous le signe de la culture, ont été marquées par l’arrivée d’une jeune femme à bord d’une pirogue, en hommage à Vehiatua, surfeuse légendaire de Teahupo’o, tenant entre ses mains un pu gigantesque.

    Les riders ont ensuite été invités à y mélanger les sables de leur pays respectif, avant de former un cercle de l’amitié avec l’ensemble des personnes présentes.
    À l’issue des différentes prestations de chant, de danse et de ‘orero, les invités ont partagé quelques fruits frais, l’occasion d’échanger, au-delà de l’esprit de compétition. Ils seront d’ailleurs amenés à se retrouver régulièrement en dehors de l’eau, puisque le Vairao Surf Club, organisateur de l’événement, a programmé plusieurs actions sociales et environnementales durant les jours off, en partenariat avec le comité d’actions de la commune de Taiarapu-Ouest.
    En fin de journée, un rappel des principales consignes de sécurité a été effectué en présence des compétiteurs, fin prêts à se lancer à l’assaut de la vague mythique de Teahupo’o.

    A.-C.B.

    Lire toutes nos interviews dans La Dépêche de Tahiti ou en vous abonnant au feuilletage numérique

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete