Les Néo-Zélandais dessinent leur nouveau drapeau

    mardi 19 mai 2015

    À quoi ressemblera le futur drapeau de la Nouvelle-Zélande ? À un étendard sans Croix du Sud ni Union Jack ? C’est le souhait du gouvernement de John Key.
     
    Le Premier ministre néo-zélandais estime qu’il est temps « d’envisager de passer à un emblème qui reflète mieux notre statut de nation indépendante et moderne », mais c’est la population qui en décidera.
     
    Depuis le début du mois, les citoyens peuvent proposer leur version du drapeau kiwi. Des projets qui sont exposés sur un site créé pour l’occasion par le gouvernement, standfor.co.nz. Voici un extrait d’une des vidéos qui présentent le processus en cours :
    « Avant que notre pays décide quel est le drapeau qui nous représente, nous voulons savoir quelles sont les idées que vous défendez. Dites-le nous ! »

     
    Et cette campagne est un succès : on peut déjà voir 850 propositions de drapeaux sur le site du gouvernement.  Pour faire un premier tri parmi tous ces dessins, les autorités ont fait appel à un comité de citoyens, dont John Moody, de la New Zealand Flag Association. Il explique quel drapeau il souhaiterait pour son pays : « Si on peut aboutir à quelque chose d’aussi réussi que le drapeau canadien ou sud-africain, je soutiendrai le nouveau drapeau. Pour le Canada, par exemple, c’est clairement uniquement canadien, on ne peut pas le confondre avec un autre drapeau, et ça ne favorise pas une partie de la population au détriment d’une autre. »
     
    Quel est alors l’équivalent de la feuille d’érable pour la Nouvelle-Zélande ? Quel symbole pourrait représenter l’ensemble de la nation néo-zélandaise, et ses composantes maories, britanniques et asiatiques ? On pense évidemment à la fougère argentée qu’arborent fièrement les rugbymen All Blacks sur leurs maillots. Mais il y a d’autres images qui pourraient évoquer instantanément le pays aux yeux du monde entier, estime John Moody :

    « Il y a le koru ou la Croix du Sud. Il y a aussi, bien sûr, le kiwi, l’oiseau endémique, dont on tire notre surnom.  Le koru figure sur les avions de la compagnie Air New Zealand. Il était traditionnellement taillé dans les postes de poupe de pirogues polynésiennes, il représente le voyage. Les Polynésiens ont parcouru des centaines de milles pour arriver en Nouvelle-Zélande, et c’est donc une sorte de symbole du voyage. »

     
    Alors, qui de la fougère, du koru ou du kiwi l’emportera ? Les Néo-Zélandais ont encore jusqu’au 16 juillet pour faire leurs propositions. Il faudra ensuite plusieurs semaines avant que le gouvernement ne présente une sélection d’options possibles. Les citoyens seront alors invités à choisir le drapeau qui les représenterait le mieux. Cela aura lieu à la fin de l’année. Un autre référendum sera ensuite organisé pour demander aux électeurs de trancher entre le drapeau existant et la nouvelle version choisie.
     
    Un processus démocratique, mais long et coûteux, dénoncent certains Néo-Zélandais, qui profitent du site créé par le gouvernement pour exprimer leur mécontentement :

    « Ce que je défends, c’est de ne pas gaspiller des millions de dollars pour modifier un drapeau qui n’a pas besoin d’être changé », estime Pete.

    « Nos troupes se sont battues pour la liberté sous ce drapeau, et il ne doit pas être changé juste parce que John Key veut qu’on se souvienne de lui », fait valoir Debra.
     

    Radio Australia

     
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete