Les Outre-mer préservent leur budget en 2015

    mercredi 1 octobre 2014

    Le budget des Outre-mer, un peu au-dessus de 2 milliards d’euros, est « préservé » en 2015, avec un accent mis sur le soutien aux entreprises et à la formation professionnelle, pour lutter contre un chômage endémique.
    A périmètre constant par rapport à 2014, l’augmentation est de 0,3% avec des crédits à 2,013 milliards d’euros. « Dans un contexte de forte tension budgétaire, ce budget traduit une volonté réaffirmée au profit des outre-mer du président de la République et du Premier ministre », a déclaré la ministre George Pau-Langevin, mercredi lors d’une conférence de presse.
    « Si une grande partie est consacrée aux entreprises, c’est parce que nous voulons un soutien à l’emploi », a fait valoir Mme Pau-Langevin, soulignant les « valeurs de gauche » sous-tendant ce budget: « partenariat avec les collectivités » et « priorité donnée à la jeunesse ». 
    De fait, les crédits de la mission Outre-mer sont consacrés à 56% (soit 1,136 milliard d’euros) à des exonérations de charges sociales patronales, qui « concernent 41 000 entreprises et 171 314 salariés », a détaillé la ministre.
    Elle a rappelé que le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) serait inscrit dans le projet de loi de finances pour 2015 à 7,5% pour les outre-mer et porté à 9% dans le PLF 2016.
    Des « efforts aussi considérables » sont consentis parce que « l’emploi est le problème le plus important, et notamment l’emploi des jeunes », qui dépasse souvent 50% dans les DOM, a insisté la ministre, qui attend « un effort similaire des entreprises » et des « propositions » de leur part.
    Toujours dans cette optique, l’aide à l’insertion et à la qualification professionnelle représente 10% du budget avec 195 millions d’euros. L’Agence de l’outre-mer pour la mobilité (Ladom) gèrera 35 millions d’euros, dont 15 millions d’euros de crédits AFPA venant du ministère du Travail.
    Autre levier qui présente d’excellents résultats d’insertion professionnelle (76%), le Service Militaire Adapté (SMA) est conforté avec 3 millions d’euros de plus. Ce dispositif de formation avec encadrement militaire, qui aura formé plus de 5 650 jeunes à la fin de l’année 2014, a pour objectif d’en former « 6 000 par an en 2017 ».
    Comme annoncé la semaine dernière, la ligne budgétaire destinée au logement social est aussi « préservée » à 141 millions d’euros pour financer la construction ou la réhabilitation de 11 600 logements sociaux ou privés de ménages pauvres. De plus, le cadre de la défiscalisation concernant le logement social est « stabilisé et lisible sur le quinquennat » pour le logement social.
    Hors de son budget, la ministre a annoncé que les nouveaux contrats de plan État-Région 2015-2020 pour les DOM, qui seront signés avant la fin de l’année, seront en hausse de 180 millions d’euros pour dépasser les 980 millions d’euros pour les 5 départements ultramarins (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Mayotte, La Réunion).
    Après cette « pluie de bonnes nouvelles », Mme Pau-Langevin a présenté la part des Outre-mer à « l’effort de la Nation » : les 3 millions d’euros destinés à la rénovation hôtelière, non utilisés par les professionnels, sont supprimés, et l’aide aux billets d’avion pour la métropole est « rationalisée ». Déjà conditionnée aux ressources, cette aide annuelle de Ladom ne sera plus accessible que tous les 3 ans, pour une économie escomptée de 11 millions d’euros par an.

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete