Les pensions à Moorea veulent de la qualité et… une réglementation pour tous

samedi 11 octobre 2014

Malgré un temps à ne pas mettre un professionnel dehors, les propriétaires et gérants d’entreprises touristiques liées à la petite hôtellerie ont fait le déplacement pour une première réunion, organisée jeudi en début de soirée chez Mathieu Castellani, vice président de l’association des hôtels de familles de Tahiti et des îles. Deux thèmes principaux ont été abordés et le seront tout au long de cette tournée : la qualité d’accueil par rapport au label Ia Ora avec une formation continue proposée lors des rencontres avec les pensions de familles, sur les services et l’hébergement, en insistant auprès des professionnels pour qu’ils conservent un niveau élevé dans leurs prestations. Autre sujet abordé : la réglementation. Belinda Bodin, la présidente, précise que l’association est actuellement en train de mettre en place une réglementation qui va permettre de clarifier le type d’hébergement touristique que l’on trouve aujourd’hui dans toutes les îles.

“Un flou total, voire un vide juridique”

Belinda Bodin évoque en effet, une multiplicité des types d’hébergement en Polynésie française, certains encadrés par une réglementation alors que d’autres n’ont aucun accompagnement juridique : “Il y a un flou total, voire un vide juridique, entre la petite hôtellerie familiale, les meublés du tourisme, deux entités qui disposent d’une réglementation, et les hébergements de types “villas”, “chambres à louer” et locations saisonnières. Nous demandons depuis quelques mois à ce que la réglementation qui gère les activités de la petite hôtellerie soit clarifiée par type d’hébergement. Nous y travaillons aujourd’hui, pour que tout le monde connaisse ses droits et devoirs.”
Le bureau de l’association profite de ces rencontres avec les professionnels pour présenter sa nouvelle équipe de jeunes diplômés Tourisme du Pays, qui sera amenée à collaborer étroitement avec l’actuel bureau et, à terme, à reprendre le flambeau pour que perdure l’association. Il s’agit de Mohea Doom de Tubuai, Heirani Taiaapu des marquises et de Terani Tessier de Moorea, tous les trois sortis de pensions de familles.
L’association des hôtels de familles de Tahiti et des îles regroupe 170 entités en Polynésie française, dont une quinzaine sur Moorea, parmi la cinquantaine répertoriée au service du tourisme. L’association était à Moorea toute la semaine ; elle poursuivra sa ronde à Tahiti avant de revenir à Moorea dans une quinzaine de jours. Puis durant deux mois, elle sensibilisera les pensions de Hiva Oa, Rimatara, Raivavae, Tahaa, Raiatea et Rangiroa sur la formation qualité “label Ia Ora”. K

De notre correspondant Jeannot Rey

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete