Les premières perles de culture marquisiennes en 2017

    samedi 8 novembre 2014

    Des scientifiques sont à Nuku Hiva pour collecter des nacres sauvages marquisiennes. Leur coquille externe présente des colorations tout à fait particulières. Il faudra attendre encore environ trois ans pour voir si les caractéristiques visuelles se retrouvent dans les perles produites.

    C’est dans le cadre d’une mission en partie subventionnée par la direction des ressources marines et orchestrée par l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) en étroite collaboration avec le Criobe (Centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement) que quatre intervenants de ces trois institutions sont actuellement à Nuku Hiva dans le but de collecter des nacres (huîtres perlières) sauvages marquisiennes encore jamais exploitées en perliculture.
    Des intervenants de l’Ifremer consacreront la fin de l’année 2014 et l’année 2015 à la reproduction des nacres marquisiennes. En 2016, les plus grosses seront greffées, puis la première production de perles des Marquises verra le jour en milieu d’année 2017.

    Retrouvez notre article dans son intégralité dans La Dépêche de Tahiti de samedi 8 novembre

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete