Les priorités du plan rivières

    samedi 2 avril 2016

    Annoncé le 16 mars, le plan rivières du gouvernement a été présenté plus en détail aux représentants des institutions. Les ministères de l’Équipement et de l’Environnement ont mis en commun leurs plans de sécurisation et/ou de préservation des rivières.
    Ils ont ainsi établi un classement des 30 cours d’eau prioritaires de l’île de Tahiti, en prenant en compte les zones inondables recensées par les plans de prévention des risques, le nombre d’habitants, de maisons et de bâtiments accueillant du public.
    Tahiti compte 130 rivières, dont 79 ont été analysées, les autres ne présentant pas d’enjeu particulier.
    Le tableau ci-dessus indique quelles sont les rivières les plus touchées et quand les travaux sont prévus. Les riverains de ces cours d’eau doivent donc s’attendre à vivre des changements et, pour certains, à modifier des habitudes peu civiques.
    Trente rivières sur 79, c’est peu, diront certains. Mais ce classement regroupe les cours d’eau dont les abords sont les plus urbanisés et qui présentent donc le plus de risques.

    “Un chantier titanesque”
    Plus de 1 800 habitations et 8 000 personnes riveraines sont concernées par les risques d’inondations. Et lorsqu’on examine les coûts de ces travaux, c’est déjà beaucoup : plus de 16 milliards de francs pour la seule sécurisation des berges de ces 30 rivières, qu’il faudra trouver dans les dix prochaines années, car pour l’instant, seuls 2 milliards sont financés. Et la note grimpe à 30 milliards pour l’ensemble des cours d’eau étudiés.
    “Un chantier titanesque”, de l’aveu même du gouvernement. Mais nécessaire : en décembre dernier, il a suffi de 12 heures d’intempéries pour détruire près de 80 maisons, tuer une personne et en mettre 200 autres à la rue, occasionnant ainsi 1,2 milliard de dégâts et de frais de reconstruction. Le gouvernement cherchera les financements aux niveaux national et européen, voire international.
    La recherche de nouveaux financements ne sera pas le seul problème à résoudre. Il faudra également sensibiliser fortement les populations et les élus communaux aux risques d’inondation et aux actes d’incivisme. Le gouvernement envisage de mettre en place des réserves naturelles pour les rivières comportant un enjeu majeur de biodiversité.
    Enfin, il faudra viabiliser de nouvelles emprises foncières hors PPR (plan de prévention des risques) pour le relogement des personnes les plus exposées. Là aussi, cela a un coût : un premier programme de relogement des habitants de trois zones à risques naturels élevés (Hotuarea à Faa’a, la zone Mamao à Papeete et la zone Timiona) est estimé à près de 10 milliards de francs. 

    C.P.

    Les principales sources de dégradation

    Les études montrent que les dégradations des rivières de Tahiti et Moorea sont “systématiquement d’origine anthropique” (générées par l’activité humaine). Dans l’ordre, du plus grave au moins grave :
    – atteintes à la qualité des eaux : rejets d’eaux sales ou usées, lixiviats (“jus”) de décharges, pesticides et engrais issus de l’agriculture ;
    – interventions sur la quantité d’eau : captages et prélèvements ;
    – interventions sur la morphologie du lit de rivière : curages, extractions, endiguements, rectifications et recalibrages, protections de berge, ouvrages transversaux, couvertures et remblais.
    Aujourd’hui, on estime qu’à Tahiti, seuls 10 % des cours d’eau sont faiblement dégradés et n’ont besoin que de mesures de préservation, tandis que 51 % sont moyennement dégradés et considérés comme “à restaurer”. Enfin, 39 % sont fortement dégradés et sont classés “à réhabiliter”. Certains sont si abîmés que les traumatismes sont irréversibles, comme la partie aval de la Papeava ou l’embouchure de la Matatia.

    vavahi 2016-04-03 21:34:00
    a'ou e tata'u e PAVLOVA, tu en ais encore à ce genre de blabla. T'as pas du lire le travail qui est en train d'être fait, ou cela te fait peur, tu pourras peut être plus faire comme tu veux??? à Moorea ou ailleurs, il y aura des règles. Haere i mua no te maitai o teie fenua. PS: tu propose quoi toi ????? Fait le nous savoir, toute les bonnes volontés sont les biens venues .
    PAVLOVA 2016-04-02 22:45:00
    Aiaiaiaia...Chance encore a INTEROUTE et la clique du ministre de l'Equipement...les autres entreprises sortez vos mouchoirs et autres kleenex pour essuyer toutes vos larmes de desespoir.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete