Les quartiers de Mahina font leur mini-Heiva

lundi 20 juillet 2015

Les Heiva se suivent, mais ne se ressemblent pas toujours. À Mahina, la municipalité a décidé, cette année, de donner la parole aux habitants de ses quartiers, notamment des quartiers défavorisés, dans une perspective de développement économique lié au tourisme. En effet, depuis plusieurs mois, la police municipale y a fait la constatation d’une augmentation des actes de violence. La vigilance et la présence de la police ne sont pas, en soi, une finalité. 
Pour les responsables des bureaux des quartiers, du développement économique et de l’animation de la mairie, une réponse plus “durable” et mieux adaptée aux difficultés de leurs habitants consiste à engager les jeunes dans des activités ludiques, sociales et d’insertion… Celles-ci ont pour objectif de les intégrer dans la société. 
Le mini-Heiva, lancé samedi dernier, est l’un des événements organisés dans ce sens suite à la réflexion issue de ses états généraux du tourisme, au mois de mai. Il en est ressorti une possibilité d’accès à un développement touristique, via le volet culturel. 
Les habitants concernés ont donc été invités à découvrir les richesses traditionnelles de leurs quartiers. Outre des sites archéologiques, qui peuvent être mis en valeur, ainsi que la réalisation de chemins de randonnée, ces richesses sont aussi souvent encore présentes dans la mémoire sous forme de légendes. Ce mini-Heiva est l’occasion de commencer à les exprimer sous des formes artistiques (chants, danses…) qui peuvent servir de base à des manifestations touristiques que la municipalité souhaite encourager.

Un millier de personnes réunies

C’est dans cet esprit qu’un bon millier de personnes se sont retrouvées, samedi dernier, à défiler puis à inaugurer le village des artisans qui se situe en bord de mer, dans le quartier de Hitimahana. C’est en effet ce quartier qui a assumé la responsabilité d’organiser le lieu et d’inviter les autres quartiers à y participer, en prémisse à d’autres événements. 
Jusqu’au 9 juillet, s’y tiendront des activités culturelles et sportives traditionnelles et contemporaines. Ce mini-Heiva sera clôturé avec la remise des prix. “C’est une manifestation de proximité”, explique Tamatoa Taurua, responsable du bureau des conseils de quartier. “Contrairement aux autres communes, qui font leur Heiva communal, on a choisi de descendre à une échelle plus petite, plus fine – celle des quartiers – pour changer de ce que l’on faisait il y a quelques années. Nous souhaitons ainsi mieux toucher les jeunes qui ont des difficultés et les accompagner.” 

De notre correspondant C.J.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete