Les Rebel Souljahz en concert vendredi soir au RT – After show avec Beau Monga au Mango (vidéo)

    jeudi 22 octobre 2015

    Rebel Souljahz, un groupe hawaiien de “island reggae”, est arrivé hier à Tahiti. Ils sont quatre chanteurs, accompagnés de quatre musiciens, pour un concert unique qu’ils donneront demain soir au Royal Tahitien, avant de poursuivre leur tournée automnale. Auteurs de Nothing To Hide ou encore Take It slow, ils appellent leur musique de la “lovers rock reggae”, car c’est principalement l’amour qui les inspire.

    Ils ont fait la première partie de nombreux grands artistes comme Damian Marley, Shaggy ou encore Morgan Heritage, et sont de passage à Tahiti pour un concert unique, demain au Royal Tahitien. Les Rebel Souljahz, une bande de copains originaires de Hawaii, sont ceux à qui l’on doit certains tubes qui tournent en radio, comme Nothing To Hide, Gotta Know Your Name, ou encore Take It Slow en featuring avec la chanteuse Eli Mac, qui s’était également produite à Tahiti, il y a quelques mois.
    Leur musique, ils l’appellent de la “lovers rock reggae”, “parce qu’on parle beaucoup d’amour, de relations de couple dans nos chansons”, confie Bubba, l’un des chanteurs. “On écrit des chansons qui parlent d’amour parce que c’est quelque chose d’important chez nous, avec nos ohana (familles, NDLR), mais aussi avec nos wahine (femmes, NDLR). Chaque membre du groupe est à une étape différente dans ses relations de couple, nous mettons juste toutes ces histoires en commun dans nos chansons. L’amour est un sujet auquel tout le monde peut s’identifier.” Mis en musique, ça donne du “island reggae” parsemé de RnB, et sur scène, “une performance très énergique et divertissante qui transporte le public”, assure leur manager, Raymond Ho Jr.

    Des fêtes d’étudiants aux plus grandes scènes

    Mike Maglinti, Will Su’a, Andrew “Bubba” Hodges et Tunez Moananu, les quatre chanteurs qui forment Rebel Souljahz, se connaissent depuis leurs années collège à Waipahu, sur l’île principale de ‘Oahu, où ils ont grandi, bercés par de la musique traditionnelle hawaiienne… “On a grandi avec la musique qu’écoutaient nos parents, comme Kapena ou Iz, raconte Bubba. On a commencé à chanter, jouer du ukulele et d’autres instruments dans les bringues. On jouait déjà ensemble quand on était à l’école, mais ce n’est qu’après avoir eu notre diplôme, en 2005, qu’on a voulu aller plus loin, parce que nous étions sûrs d’avoir quelque chose de spécial.”
    Et ils ont bien eu raison.
    Leur premier album, sorti en 2008, a fait un carton. Resté plus de 50 semaines au classement des meilleurs albums reggae du magazine Billboard, Nothing To Hide a été la 8e meilleure vente d’album reggae de l’année 2008, propulsant les Rebel Souljahz au 11e rang des meilleurs artistes reggae de cette même année. En 2009, ce même album a également reçu le prix très convoité et respecté du meilleur album reggae de l’année au Na Hoku Hanohano Awards de Hawaii. Depuis, les garçons ont sorti deux autres albums, également plébiscités par le public, et ont fait voyager leur musique dans toutes les îles de l’archipel hawaiien, à Fidji, à Guam, en Australie, en Nouvelle-Zélande, et à travers tous les États-Unis.
    “Nous sommes en tournée quatre mois tout au plus dans l’année, reprend Bubba, parce que nous avons déjà beaucoup de concerts à faire chez nous, à Hawaii, surtout pendant la saison de remise de diplôme. Généralement, notre agenda est complet de mai à août-septembre, c’est la période où les étudiants reçoivent leurs diplômes, et il y a des fêtes tous les week-ends.”
    Après Tahiti, les Rebel Souljahz termineront leur tournée automnale aux États-Unis, puis s’attacheront à finir leur 4e album, qu’ils espèrent sortir d’ici juin l’année prochaine, pour la saison de remise de diplôme !

    Vaiana Hargous

    Concert et after show

    Insane Tahiti et The MayJah RayJah présentent les Rebel Souljahz en concert, demain au Royal Tahitien. La soirée commence à 18 heures, avec en première partie les groupes Vevo et Irie Locals. Plus aucune place VIP n’est disponible, il reste toutefois des places public, au tarif de 4 000 F. Les places sont en vente à Tiare FM à Fare Ute, aux Carrefour Arue et Punaauia, et sur place le soir du concert. Le parking de Aorai Tini Hau sera à disposition du public avec un service de gardiennage et une navette qui fera des allers-retours jusqu’à l’hôtel à partir de 17 heures. L’after show se déroulera au Mango de 22 à 5 heures du matin, avec un showcase de
    Beau Monga, le gagnant de l’émission XFactor Nouvelle-Zélande. Warm-up avec les DJs Smada et D3moS, after-mix avec DJ T-Unit.
    Entrée : 1 000 F, à voir sur place directement.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete