Les sénateurs Teura Iriti et Vincent Dubois réagissent suite à l’attentat de Charlie Hebdo et aux événements qui ont suivi

    vendredi 9 janvier 2015

    Les sénateurs polynésiens Teura Iriti et Vincent Dubois ont tenu à réagir suite à l’attentat perpétré dans les locaux du Journal Charlie Hebdo, le 7 janvier dernier. Dans un communiqué, les élus expliquent :  « nos premières pensées vont vers les familles et proches des victimes, pour leur exprimer tout notre soutien et notre compassion dans l’épreuve terrible qu’elles traversent. » Et de souligner : « Face à cet attentat ignoble, l’ensemble du peuple polynésien a su montrer sa cohésion et son unité, en condamnant unanimement et fermement cette tragédie, et en affirmant sa solidarité avec les victimes de Charlie Hebdo, ainsi que son attachement indéfectible à la liberté d’expression. Face à cet acte odieux, c’est l’ensemble de la Nation qui est émue et choquée, et nul ne peut demeurer insensible ni inactif.
    Le cœur fondamental de notre démocratie, la liberté d’expression, a été attaqué par des individus dénués de toute morale et de tout honneur. Aujourd’hui, face à la terreur, la France entière est Charlie.
    Mais nos pensées vont également envers ces policiers et gendarmes, femmes et hommes, qui ont été blessés ou sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions, alors qu’ils s’efforçaient de protéger nos concitoyens et de défendre nos libertés. »
    Teura Iriti et Vincent Dubois pensent à leurs conjoints, à leurs enfants, à leurs familles. « Nous souhaitons leur témoigner toute notre reconnaissance pour le travail difficile qu’ils exercent au quotidien, travail souvent dangereux mettant en péril leur intégrité physique, et hélas parfois leur vie…
    Les évènements de ces trois derniers jours, notamment avec la tuerie de Montrouge puis la prise d’otages d’une épicerie Casher à la Porte de Vincennes au cours de laquelle quatre autres innocents ont été tués, démontrent la fragilité de nos Libertés, qu’il s’agisse de la Liberté d’expression ou de la Liberté de religion.
    Face à cette barbarie, la République unie doit s’ériger, et il nous appartiendra, en tant qu’élus, de renforcer si nécessaire l’arsenal législatif et juridique pour protéger encore davantage nos concitoyens, afin de sauvegarder nos libertés et les valeurs de la République. »

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete