Les stocks de gros poissons s’épuisent

    dimanche 22 mars 2015

    Selon une récente étude scientifique, les deux tiers des stocks de gros poissons ont disparu des océans en un peu plus d’un siècle.
    La faute principalement, d’après ses auteurs, au développement de la pêche industrielle qui a décuplé les capacités de prises.
    “Cela signifie que l’on a atteint une certaine limite”, estime Marc Taquet, le directeur de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) en Polynésie française.

    Notre dossier complet sur La Dépêche Dimanche ou sur notre feuilletage numérique.

    La Polynésie française gère très bien sa zone exclusive

    Il n’est pas possible de déterminer avec précision les stocks de gros poissons contenus dans la ZEE polynésienne, selon les scientifiques de l’IRD, car l’échelle, pour ce type d’études, est trop réductrice. “Sur les quatre espèces majeures de thons, la plupart sont, soit pleinement exploitées, soit surexploitées au niveau mondial”, souligne toutefois son directeur Marc Taquet.
    Mais selon le scientifique, le Pays s’est donné les moyens de veiller sur ses ressources marines et procède, à ce titre, à “une gestion particulièrement exemplaire” de sa ZEE notamment concernant les pélagiques (poissons vivant dans des zones proche de la surface ou entre la surface et le fond, Ndlr).
    “C’est quasiment le seul endroit au monde où la pêche à la senne est interdite. Depuis plus de 20 ans, il n’y a pas, non plus, de licence de pêche accordée à des navires étrangers. La Polynésie a su préserver ses ressources au bénéfice d’une pêche semi-industrielle, ou semi-artisanale, qui est la plus respectueuse possible.”

    En outre, la Pays est aussi “le seul endroit où l’on a interdit la pêche aux requins”. “Cela aurait pourtant pu être très tentant pour la Polynésie, avec cette ZEE, de placer deux ou trois navires senneurs mais elle a préféré axer son développement sur un meilleur partage de la pêche”, conclut Marc Taquet.

    J-B. C.

     

    dadi 2015-03-23 07:13:00
    "au développement de la pêche industrielle qui a décuplé les capacités de prises" et si il y a développement de la pêche c'est qu'il y a la demande, et si il y a la demande c'est que nous sommes de plus en plus nombreux sur terre, donc la surpopulation va tuer toutes formes de vie nous permettant, à nous, de vivre!!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete