Les tarifs des billets d’avion en phase de descente

    vendredi 12 février 2016

    > Air Tahiti Nui : une économie de 12 000 F entre Tahiti et Paris
    Comme nous vous l’annoncions mercredi, Air Tahiti Nui a une nouvelle fois répercuté la baisse des prix du carburant sur ses tarifs au départ de Tahiti et Paris.
    Ces 18 derniers mois, la compagnie avait déjà revu ses tarifs, la dernière baisse ayant eu lieu le mois dernier sur la route Papeete-Tokyo.
    En mai 2015, une précédente baisse des tarifs avait permis de proposer des billets à moins de 200 000 F TTC sur la base d’un aller-retour Papeete-Paris en basse saison en classe économique.
    Le kérosène restant a à des cours bas, la compagnie procédera, le 15 février, à une nouvelle diminution de sa surcharge carburant sur la route Papeete-Paris, qui représentera, pour les voyageurs, une économie de près de 12 000 F par billet.
    Cette réduction permettra à la compagnie de proposer en basse saison des billets aller-retour à moins de 185 000 F TTC en classe économique Moana.
    Selon la compagnie locale, depuis la baisse du cours du pétrole entamée il y a un peu plus d’un an, les réductions tarifaires, cumulées aux offres promotionnelles, représentent pour la compagnie un effort de près d’un milliard de francs en année pleine, soit 3 % de son chiffre d’affaires annuel.

    > Air New Zealand veut rester la plus économique
    Depuis 2010, la compagnie kiwi a intégré la surcharge carburant à ses tarifs, ce qui fait qu’elle n’apparaît plus dans le coût du billet, comme cela peut être le cas pour la compagnie au tiare. “Les prix baissent au fil du temps selon le cours du pétrole, mais aussi en fonction de la concurrence et du nombre de voyageurs”, explique Christel Bole, directrice d’Air New Zeland en Polynésie française.
    Avant de citer des exemples concrets : “En 2002, pour un Papeete-Auckland, notre tarif basse saison était de 72 000 F hors taxe, sans la surcharge carburant et sans la taxe aéroport. En 2010, nous avons intégré la surcharge carburant. Notre tarif le plus bas cette année-là était de 62 000 F en comprenant la surcharge carburant et la taxe aéroport, qui était à peu près à 5 000 F.
    Aujourd’hui, en 2016, nous faisons régulièrement des promotions avec des billets à 55 000 F, toutes taxes comprises, y compris celle des aéroports qui est de 8 662 F pour Auckland, aller/retour. La baisse du prix a été réelle.”
    La compagnie néo-zélandaise, régulièrement citée en exemple, et qui se refuse d’être plus chère qu’Air Tahiti Nui, observera donc avec attention d’éventuels changements de tarifs de la compagnie locale pour être à nouveau plus attractive.
    > Air Calin : une baisse depuis le début du mois
    La compagnie calédonienne a déjà revu ses tarifs depuis le 5 février et ce, sur l’ensemble de ses dessertes, à l’exception du Nouméa-Japon où son partenariat avec Air France bloque une modification des prix.
    En début de mois, l’aller-retour Tahiti-Nouméa est passé de 79 800 F à 74 990 F, grâce à une baisse de 20 % de la taxe carburant.
    Une réduction de 5 000 F qui correspond au niveau tarifaire qu’elle proposait jusque-là uniquement en période de promotion.

    > Chez Air Tahiti, réflexion en cours
    Sollicitée à ce sujet, la compagnie aérienne domestique n’a pas pu répondre dans les délais à nos interrogations.
    En janvier, elle nous indiquait que “compte tenu de la tendance baissière du cours du pétrole constatée en début d’année, une réflexion sur le réajustement des tarifs ou de la surcharge carburant était en cours. Il faudra cependant que cette tendance se confirme durablement.”
    En 2015, la baisse du prix du carburant a été répercutée par le biais d’opérations promotionnelles, avec 5 000 sièges supplémentaires à 50 % de réduction.
    Air Tahiti a une flotte d’ATR peu gourmands en kérosène. La part du carburant dans le prix d’un billet s’établit à un peu moins de 11 %, soit 1 500 F si l’on fait la moyenne de toutes les destinations, car ce coût est variable selon la distance effective parcourue.

    > Pas de nouvelles
    d’Air France, Hawaiian Airlines et Lan Chile
    Comme cela avait déjà été le cas le mois dernier lorsque nous les avions interrogés à ce sujet, la compagnie nationale n’a pas répondu à nos interrogations.
    Nous n’avons pas obtenu plus de réponse de Hawaiian Airlines et Lan Chile, hier, au moment de mettre sous presse. 

    F.C.

    TEKI TOA 2016-02-13 08:00:00
    Et que dire du commentaire de Monvoisin aux infos TV:"pour une famille de 4 personnes, cela représente une économie de près de 50.000F"?

    Quelle farce! Moi je pourrais dire aussi que pour une famille de 10 personnes, cela représente une économie de 120.000F!!.

    Ou pour une famille de 20 personnes.....bref vous avez compris.
    FBI 2016-02-13 03:03:00
    12000xpf c'est énorme: on peut même pas se payer un aller sur les ISLV. Autant ne pas la faire votre révision du prix du billet. Foutage de gueule, je vous dis.
    Quedublabla 2016-02-13 03:00:00
    1 milliard du CA? Et la baisse du coût du carburant: ça représente combien de charges en moins pour ATN?? Arrêtez mr le directeur d''''ATN de prendre les gens pour des ânes !
    Quedublabla 2016-02-13 03:00:00
    1 milliard du CA? Et la baisse du coût du carburant: ça représente combien de charges en moins pour ATN?? Arrêtez mr le directeur d''ATN de prendre les gens pour des ânes !
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete