Les Tuahu, sans toit puis victimes d’un vol

    mardi 24 mai 2016

    La tension s’est calmée pour la famille Tuahu, les expulsés de Temae qui, depuis ce week-end, ont entrepris de nettoyer le site avant leur départ. Pourtant, les ennuis semblent les poursuivre : dans la nuit de samedi à dimanche, la famille s’est fait voler un carton de victuailles offert par une paroisse. Guillaume l’un des chefs des familles concernées, a aujourd’hui deux objectifs : reloger sa famille dans des conditions plus décentes et poursuivre d’une manière ou d’une autre, son activité de pêche lagonaire au filet.

    Trois jours après la démolition à coup de pelleteuse de leur baraquement installé sur une parcelle de terre située à la sortie de Vaiare, entre la route de ceinture et le lagon, La Dépêche a rencontré la famille Tuahu, un peu dans le désarroi après ce qui vient de lui arriver, mais malgré tout confiante en un avenir qu’elle espère meilleur.

    Pourtant, le sort semble s’acharner sur elle puisque, dans la nuit de samedi à dimanche, aux alentours de 2 heures du matin, un individu n’a pas hésité à se rendre dans le campement qui abrite Guillaume, son épouse et ses six enfants, qui dormaient sous une bâche où sont entreposés de vieux matelas ainsi qu’un petit bateau qui sert de lit.

    Le sac mais plus d’argent

    “Nous sommes ici encore une semaine sur cette terre. La famille Tumahai a accepté que nous restions ici encore un peu, pour rassembler nos affaires et nettoyer le site. Samedi, le lendemain de l’expulsion, ayant appris notre situation, une de mes sœurs et son mari, tous deux membres actifs de la paroisse Tiona de Temae, sont venus nous remettre un carton de nourriture en attendant que les choses reprennent un cours “normal”, explique Guillaume.

    Le carton était posé sur ce qui fait office de table, proche de l’abri qui sert de dortoir. “Je dormais là au côté des autres”, explique une fille de Guillaume. “J’ai senti que l’on me touchait, je me suis réveillée et j’ai vu une tête au-dessus de moi avec des cheveux épais. J’ai tout de suite réveillé tout le monde et appelé mon père qui dormait dans le bateau. À ce moment-là l’homme s’est retourné mais, avant de s’échapper, il s’est emparé du carton de nourriture et il s’est enfui en suivant le bord de mer.”

    Guillaume, le père de famille, part à la poursuite de l’individu et le rattrape une centaine de mètres plus loin. S’en suit entre les deux hommes, une violente altercation qui réveille tout le voisinage. Les gendarmes et mutoi qui se trouvaient en opération dans le quartier, se rendent sur place et rattrapent l’intrus qui entre-temps, avait réussi à s’enfuir.

    Le carton a été retrouvé ainsi qu’un sac à dos appartenant à Guillaume Tuahu. “Il y avait de l’argent dans le sac qui m’avait été remis le jour même par mon patron avec qui je travaille un peu. Il m’a payé deux semaines de travail et nous a remis, en guise de solidarité, un complément en numéraires et un petit chapiteau qu’il a été acheter pour nous, pour nous aider. Tout l’argent a disparu. Nous avons retrouvé le sac accroché à une branche.”
    L’individu a bien été amené au poste de gendarmerie pour ivresse sur la voie publique et pour violence, le vol quant à lui, sera enregistré dès lors que Guillaume Tuahu aura déposé plainte à la gendarmerie, ce qu’il devait faire hier dans la journée.

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete