Les Verts font leur rentrée politique

    samedi 10 janvier 2015

    Le parti de Jacky Bryant n’est jamais totalement absent du débat politique en Polynésie française, même s’il n’a aucun élu à l’assemblée ou ailleurs. L’année 2015, si elle n’est pas une année électorale, reste une année charnière pour la planète et pour les représentants des mouvements écologistes du monde. C’est pourquoi, fin décembre, une délégation de Heiura-Les Verts se rendra à Paris pour participer à la grande conférence mondiale sur le réchauffement climatique. “Nous allons faire un film sur la Polynésie française que nous présenterons là-bas”, expliquait hier Jacky Bryant. “La perte de notre biodiversité, la réduction de notre zone économique exclusive (ZEE), la migration des populations et la perte d’infrastructures figureront parmi les points que nous évoquerons.”
    “Nous voulons aussi nous mettre en réseau avec les autres pays du Pacifique”, a poursuivi Jacky Bryant.
     
    “Le Pays fait de la mendicité”. Mais la rentrée des Verts de Tahiti ne s’arrête pas à cette considération climatique. Jacky Bryant a aussi commenté l’actualité. Une présidence Fritch “qui n’a pas changé de cap par rapport à son prédécesseur”, selon Les Verts qui considèrent qu’ “un fe’i reste un fe’i”. Jacky Bryant reconnaît tout de même qu’“Édouard Fritch est moins borné que Gaston Flosse devant l’État” même si le financement du régime de solidarité (RSPF) dans lequel revient pour partie l’État “est de compétence purement territoriale” et qu’une fois encore, “le Pays fait de la mendicité”.
    Le parti ne tire pour autant pas à boulets rouges sur l’assemblée, mais affirme cependant qu’aucun Vert n’aurait voté la résolution sur le nucléaire adoptée en fin d’année dernière à Tarahoi. “Le Tahoera’a aurait dû s’inspirer de la résolution que nous avions déjà votée, il y a quelques années, sur la reconnaissance du fait nucléaire. Là, sous cette forme à l’assemblée, je ne l’aurais pas votée. C’était juste une opération politique que Gaston Flosse a reprise dans la figure. L’UPLD s’en sert désormais pour aller à l’ONU.”
    Cette UPLD, les Verts n’ont pas tout à fait coupé les ponts avec. “Il y a des jours de soleil entre deux averses”, sourit Jacky Bryant, assurant que “dirigée différemment, l’UPLD pourrait être plus performante”.
     
    Bertrand Prévost

    TIVAVA 2015-01-13 16:59:00
    Comme dit J Bryant, il faudrait écarter Temaru pour que l'UPLD soit plus performante...
    SIRE 2015-01-10 11:23:00
    On pouvait s'attendre à:

    ce que Mr BRYANT au mois de décembre 2014 (date de l'interview) critique ouvertement le budget 2015 et les très faibles ressources allouées au ministère de l'environnement tout juste bon pour mettre de l'essence dans les voitures de fonction, ou alors le report très probable à 2024 des obligations communales concernant les eaux usées et les déchets.

    Mais non.

    Pas 2017, ni 2018, ni 2020, ni 2021, ni 2022, ni 2023 mais bien 2024 vous avez bien entendu mesdames et messieurs 2024 !! En attendant vos redevances eau, déchets elles augmenteront. Pendant 10 ans encore le pays sera souillé au plus profond de la terre, mais ce n'est pas grave n'est-ce pas, nos touristes grabataires ne s'en rendront pas compte. Seuls les moustiques, les rats et autres vermines en profiteront.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete