Les voiliers charters ont le vent en poupe

mardi 17 mars 2015

La reprise des chiffres du tourisme redonne le sourire à un secteur. Une réussite qui s’explique en grande partie par le nombre croissant de croisiéristes, avec, en 2014, une hausse de 43 % en un an. Les paquebots ne sont pas les seuls responsables de ce dynamisme retrouvé, les compagnies de charter qui propose des séjours à la voile représentaient
ainsi 20 % des croisiéristes en 2013. Les compagnies de charter affichent un taux de remplissage à faire pâlir d’envie les hôtels qui les poussent à agrandir ou améliorer leur flotte.

“Le choix de l’avion, c’est bien. Mais arriver dans un lagon en entrant par la passe au soleil couchant, c’est peut-être cliché, mais c’est tout de même fabuleux.”
Ce constat fait par Vincent Ngoyat, gérant de la compagnie Tahiti voiles et lagons, est semble-t-il partagé par un nombre croissant de visiteurs de nos îles.
“C’est à la fois un tourisme un peu spécialisé. Ce sont des gens qui cherchent avant tout les croisières. Ensuite, il y a aussi l’aspect financier. La croisière offre à la fois le moyen de transport, l’excursion et la prestation hôtelière. Mis bout à bout, c’est vrai que nous avons un produit attractif.”
Tellement attirant que la société basée à Papeete a dû agrandir sa flotte. Elle accueillait, en fin de semaine dernière, un nouvel arrivant au sein de son escadre, le Moana Hiva (voir encadré) : “On sent que l’activité charter ne demande qu’à être développée localement. Nous avons reçu beaucoup de demandes de charter longue durée. En restant à deux bateaux, comme initialement, nous ne pouvions pas répondre à toutes les demandes, notamment pour des séjours en mer de plus de sept jours.”
Il en va de même pour Poe Charter qui compte déjà avec quatre navires, la plus grande flotte de Tahiti, dont Ohana, le grand catamaran charter de Polynésie. Un autre du même type de
20 mètres de long, acheté en Asie, arrivera prochainement sous nos latitudes pour rejoindre les Raromatai .
“Ces bateaux sont davantage réservés aux petites excursions pour la journée ou la demi-journée pour une clientèle de type paquebot”, détaille Bruce Andrieux, le co-gérant de l’entreprise.
Par ailleurs, trois nouveaux catamarans de 12 mètres sortiront au mois de juin des chantiers navals des Sables d’Olonne en Vendée et commenceront à recevoir des clients à la fin de l’année.
“Nous agrandissons notre flotte et rénovons l’ancienne. Nous ne garderons peut-être pas les trois plus anciens. Mais nous nous développons, parce que nous avons de la demande, le marché se porte bien. Les bateaux plus anciens ne répondent pas vraiment aux standards du marché international. La clientèle locale est peut-être un peu moins regardante sur la qualité des bateaux, mais les étrangers sont souvent des connaisseurs et veulent généralement des bateaux récents, pour la modernité des équipements, le design, le confort”, explique Bruce Andrieux.
Installé à Tahiti depuis quatre ans, il n’a pas le recul nécessaire pour savoir si les voiliers charters connaissent une période dorée, mais depuis le début “il y a une croissance”. “Dès que nous sommes arrivés sur le marché, nous avons vite fait le plein et il a fallu acheter de nouveaux bateaux.”

“Nous recevons des stars à bord”

“Cela marche bien. On ne regrette pas du tout, mais c’est beaucoup de boulot, cela ne vient pas tout seul”, confirme Monette Aline, directrice marketing de Tahiti Yacht Charter.
Elle aussi a commandé neuf nouveaux catamarans, en bonne partie pour remplacer les plus anciens.
“Il faut toujours avoir une flotte neuve” (il s’agit de la plus grosse flotte de Polynésie avec désormais 30 catamarans basés à Raiatea (NDLR), confie-t-elle. “Nous avons une flotte de plus en plus luxueuse parce qu’avec le Brando qui ouvre et les cinq étoiles de Bora Bora, cette clientèle veut aussi faire de la croisière et fait un mix entre le séjour à l’hôtel et sur le bateau. Notre concept est d’amener son bungalow sur l’eau avec un restaurant et le chef qui vient avec”, explique celle qui emploie 24 personnes en CDI auxquels s’ajoutent 40 patentés en équipages, skipper et hôtesses. Elle aussi confirme la bonne dynamique qui touche le secteur.
“Les gens cherchent de l’aventure et un produit différent. Nous ne voulons pas remplacer l’hôtellerie, nous sommes un complément. Nous recevons des stars à bord qui veulent passer quelques jours seuls avant d’aller à l’hôtel.”
La société dispose en effet d’un bateau de 18 mètres où le client devra débourser 3 millions de francs la semaine pour huit personnes.
“Le nombre de jours et de passagers n’est pas parlant pour nous parce que nous sommes passés de bateaux un peu plus rustiques et basiques, à des navires qui ont l’air conditionné, une cave à vin. Ce n’est plus du tout la même clientèle. Le revenu minimum par croisière est beaucoup plus important aujourd’hui.”
Ainsi, si le nombre de passagers n’a pas encore atteint le niveau de 2007, les voiliers charters n’ont jamais autant généré d’argent, avec plus de 809 millions de francs de chiffre d’affaires (voir chiffres), 2013 est une année record.
Il devrait être battu en 2014 et 2015, compte tenu de l’embellie du secteur touristique dans son ensemble.

Florent Collet

Moana Hiva, un nouveau catamaran au départ de Tahiti

Ce Léopard 46 de 14 mètres a été inauguré en fin de semaine dernière. Acheté d’occasion en fin de défiscalisation, “il correspond exactement à nos besoins”, explique Vincent Ngoyat, le cogérant de Tahiti Voiles et voiliers “en termes de confort, mais aussi en qualité de navigation”. “Avec ce type de bateau, nous pouvons offrir une prestation de grande qualité avec hôtesse et skipper.” Polyvalent, il permet des excursions à la journée, ou pour des durées plus longues. Dans ces cas-là, il peut héberger huit passagers ainsi que les membres d’équipage, et jusqu’à 18 personnes pour la journée. Les croisières prévues concernent les îles Sous-le-Vent et les Tuamotu.

La croisière à la voile en chiffres (service du tourisme)

         Journées    Passagers    Chiffre d’affaires

    2005     8 356      4 608      349 378 504
    2006     8 191      4 654      518 268 698
    2007     10 855      5 743      636 617 776
    2008     8 467      4 750      515 550 082
    2009     7 227      4 659      446 511 134
    2010     8 460      4 568      559 479 439
    2011     8 872      5 916      598 986 381
    2012     7 947      5 164      686 194 092
    2013     8 045      5 419      809 107 747

Source : service du tourisme

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete