L’État desserre les cordons de la bourse

    vendredi 2 septembre 2016

    finance

    Le gâteau d’anniversaire des vingt ans du Fonds de reconversion de l’économie de la Polynésie française (FREPF), l’ancêtre de la Dotation globale d’autonomie, fêtés en juillet à la présidence
    avec l’ex-Premier ministre Alain Juppé. Fixée à l’origine à 18 millions d’euros, elle a connu plusieurs modifications depuis, au fil des changements de dénomination des transferts de l’État. (Photo : DR)


    Finances – 1,670 milliard de francs de plus pour la Polynésie française

     

     

    Deux bonnes nouvelles financières pour le fenua, et deux promesses du gouvernement central tenues : d’une part, 4 millions d’euros (477 326 969 F) en provenance du ministère des Outre-mer,  qui sont déjà fléchés pour la promotion du tourisme
    polynésien, et, d’autre part, 10 004 332 millions d’euros, soit 1 193 552 351 F, qui représentent l’augmentation de la Dotation globale d’autonomie (DGA) dans le budget 2017 du gouvernement central.

    Les quatre millions d’euros du ministère des Outre-mer, qui font l’objet d’une convention entre le Pays et l’État, sont la matérialisation de la promesse de George Pau-Langevin en décembre 2015 : alors que la loi de finances s’apprêtait à amputer la dotation globale d’autonomie de quatre millions, la ministre s’était engagée à rendre en gestion à la Polynésie française les quatre millions manquants en les prenant sur le budget 2016 du ministère des Outre-mer.

     

    C’est donc chose faite, ou presque. La convention a été transmise à l’assemblée, qui doit lui donner son approbation.

    Le ministre du Tourisme et porte-parole du gouvernement, Jean-Christophe Bouissou, annonçait, mercredi, à l’issue du conseil des ministres, que cette somme, augmentée d’un autre million d’euros provenant du Pays, serait entièrement consacrée à un “programme d’actions en faveur du développement touristique”.

    Au total, ce sont donc près de 600 millions de francs.

     

    Retour au niveau de 2012

     

    Concernant la Dotation globale d’autonomie, c’est du budget 2017 de l’État qu’il s’agit, et de la promesse de François Hollande aux Polynésiens lors de sa visite en février : “Cette dotation globale d’autonomie sera sanctuarisée dans le statut de la Polynésie française et son niveau sera, dès 2017, rétabli à plus de 90 millions d’euros.”

    Moins de 24 heures après l’annonce du gouvernement, le haut-commissaire René Bidal indiquait par communiqué que la DGA 2017 serait “augmentée et sanctuarisée”.

    Ce sera donc très exactement 90 552 000 euros (10 803 175 313  F, soit le même montant qu’en 2012) prévus dans la loi de finances 2017 : une rallonge de 1,193 milliard de francs par rapport à 2015.

    La “sanctuarisation” se fait, explique le communiqué, dans les termes du projet de loi qui indique “90 552 000 euros (plus de 10,8 milliards de francs) à compter de 2017”.

    Ce qui signifie en clair qu’elle est figée à ce niveau. 

    C.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete