L’ex-conseiller technique du ministère escroquait ses proches

    mercredi 20 avril 2016

    Il ne s’attendait probablement pas à passer sa première nuit de prison mardi. Un ancien chef de service de l’administration, qui fut également durant plusieurs années conseiller technique au ministère de l’Équipement, a été condamné, par le tribunal correctionnel, à trois années de prison ferme assorties d’un mandat de dépôt immédiat à Nuutania.
    Ce retraité avait escroqué, entre 2012 et 2014, une quinzaine de ses connaissances à qui il demandait de l’argent, tantôt pour investir dans un projet d’exploitation de vanille, tantôt dans une société de transports maritimes. Il était parvenu à empocher de la sorte entre 7 et près de 10 millions de francs.

    À la barre, hier, le retraité a tenté de faire amende honorable. “Je ne conteste pas les faits. Depuis plus de sept mois, j’essaye de trouver des fonds pour dédommager les victimes. Je suis le seul responsable et je vais réparer cette erreur”, a-t-il assuré, profil bas.
    Selon ses dires, lui aussi aurait été escroqué. En effet, les sommes qu’il avait obtenues de ses victimes, il les aurait à son tour versées, par mandats postaux, à des personnes basées à l’étranger qui lui promettaient des fonds conséquents soi-disant placés sur des comptes en Grèce, Inde ou encore Grande-Bretagne.
    “Il a été crédule, extrêmement crédule vis-à-vis de ces prêts mirobolants qui n’existaient pas”, a plaidé son avocat. Une chose est sûre en tout cas.

    De l’argent empoché, il n’en reste plus aucune trace aujourd’hui.
    Et malgré un confortable salaire durant sa vie active, le prévenu n’est, semble-t-il, propriétaire de rien. Sa maison ? Elle “appartient à sa femme”, tout comme sa voiture. Et sa retraite ? “Il n’en a pas”, a-t-il juré. Pour le procureur, l’homme, qui a le profil du “professionnel” de l’escroquerie, se moque du monde.

    “Il a organisé son insolvabilité”

    Le retraité a d’ailleurs été condamné par deux fois, il y a plusieurs années, pour des faits similaires.
    “Aujourd’hui, il a la grandeur d’âme de venir dire : “Je vais rembourser toutes mes victimes”. Mais vous y croyez ? Il n’est pas capable de rembourser mais, surtout, il n’a pas l’intention de le faire. Monsieur a organisé son insolvabilité. Sa vie n’a été faite que de tromperies, de tricheries”, a tonné le magistrat.

    Le procureur a également été interloqué par l’attitude de certaines des parties civiles, fort aimables avec celui qui les a trompées : “Des victimes sont venues lui serrer la main. Je tombe des nues. Vous vous faites rouler et : ‘Salut’.”
    Outre la peine de prison ferme, l’ancien conseiller technique devra également rembourser (comme il peut) les plaignants mais aussi leur verser un total de 1,1 million de francs au titre du préjudice moral.
    Quant à l’individu qui lui servait d’homme à tout faire, également renvoyé devant le tribunal mais absent au procès, il a écopé de 18 mois, échappant toutefois au mandat de dépôt.

    Compte rendu d’audience J.-B.C.

    LEPETANT 2016-04-22 08:27:00
    Encore un fonctionnaire pourri. Ce ne sera pas le dernier.
    loukoum 2016-04-21 21:28:00
    Virez- moi tout ces" vieux Ripoux" , sans exceptions ! et qu'on donne la place aux jeunes qui eux ont fait des études et seraient capables d'apporter des solutions concrètes aux problèmes du Fenua .On va droit dans le mur et on continu à les élire ,ça suffit là !
    Mathius 2016-04-21 19:27:00
    Hé les Gas mais c'est notre Maxu qui fut conseiller du ministre James SALMON, donc il appartient à UPLD ....et encore un , avec Cross il vont pouvoir monter un syndicat pour aider Temaru à New-York, hou! Comme cela est drôle ... Alors Oscar tu critiques toujours les choix de Gaston Flosse dans le choix de ses conseillés?
    Mathius 2016-04-21 13:27:00
    Devenons comprendre que les médias ne dévoilerons plus les condamnės?
    Quel honte cette presse aux ordres.
    tahaa 2016-04-21 10:35:00
    à la radio il a été mentionné leurs noms et puis quoi, on a besoin de savoir?!!!?
    azert 2016-04-21 10:07:00
    https://www.facebook.com/pleurederire/photos/a.524727830972617.1073741830.524701664308567/849515898493807/?type=3&theater
    OTIA 2016-04-21 07:18:00
    Pas de nom c'est un copain à Auroy...
    lebororo 2016-04-21 02:51:00
    Le nom n'a pas de "prix".
    Karen 2016-04-21 00:57:00
    Tiens, on donne pas de nom cette fois-ci ?
    LEGION 2016-04-20 22:39:00
    Qui c'est qui l'a nommé sur ce poste? Un ministre sans doute. Condamné déjà deux fois, mais c'est dégueulasse pour ceux qui n'ont pas de travail et qui sont honnêtes. Peut-être fallait-il compléter ses annuités pour sa retraite. Encore des arrangements " de ......" entre amis.
    LEGION 2016-04-20 22:39:00
    Qui c'est qui l'a nommé sur ce poste? Un ministre sans doute. Condamné déjà deux fois, mais c'est dégueulasse pour ceux qui n'ont pas de travail et qui sont honnêtes. Peut-être fallait-il compléter ses annuités pour sa retraite. Encore des arrangements " de ......" entre amis.
    Lolesque 2016-04-20 17:09:00
    Pourquoi le délinquant n'est pas identifié? C'est un ancien agent public, et chef de service!!!!

    2 poids 2 mesures....encore.
    Duc 2016-04-20 15:28:00
    A Tahiti les gens sont toujours ''gentils'' et se laissent escroqués....
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete