L’Hérault en alerte rouge, Montpellier sous les eaux

    lundi 29 septembre 2014

    Frappé à nouveau par des pluies diluviennes qui devaient se poursuivre pendant la nuit, l’Hérault a été placé lundi en vigilance rouge jusqu’à mardi 10H00, tandis que Montpellier se trouvait sous les eaux.
    Le Lez, le fleuve qui traverse la métropole héraultaise, a aussi été placé en « vigilance crue rouge » alors que l’Orb et l’Hérault étaient eux en vigilance orange. 
    « Il y a une menace directe et généralisée de la sécurité des personnes et des biens », a prévenu la préfecture qui a mis en place un numéro d’information pour le public (0.811.000.634).
    En outre, Météo-France a maintenu le suivi en vigilance orange pour les départements de l’Aude, des Pyrénées-Orientales et du Gard. Le département de la Lozère a été placé en « vigilance crue ».
    Avec 91 mm d’eau tombés entre 15h00 et 16h00, la ville de Montpellier a donc été excessivement touchée par cet épisode cévenol, le deuxième dans la région, dix jours après celui qui avait fait quatre morts à Lamalou-les-Bains et un dans l’Aveyron.
    « Une telle situation, très préoccupante, ne s’est pas produite au moins depuis 2003 sur le grand Montpellier », a expliqué Alix Roumagnac, dirigeant de Predict, une filiale de Météo-France, à France Bleu Hérault.
    Dans la métropole héraultaise, le Lez est sorti de son lit. Devant le Conseil régional, il a inondé les voies de circulation, une situation inédite depuis plus de 10 ans. Un autre quartier, celui de la Pompignane, devrait être touché, prévoyait la préfecture.
     

    Kayak en ville

     
    Un peu partout, les rues et ronds-points ont été envahis par les eaux, occasionnant d’insurmontables bouchons pour les automobilistes. Les intempéries ont aussi été à l’origine d’une image insolite, celle d’un kayak descendant le cours Gambetta, une rue jouxtant la vieille ville. 
    Côté transports, tous les tramways et bus de Montpellier ont été stoppés en début d’après-midi. Ils ont été progressivement remis en service vers 18h30. 
    Les trafic aérien a également été interrompu, tout comme les trains sur l’axe traversant Montpellier et quelque 1800 personnes étaient bloquées dans les gares. La SNCF a appelé les voyageurs à destination ou au départ du Languedoc-Roussillon à différer leur départ.
    Au total, autour de Montpellier, une trentaine de routes ont été bloquées, dont les accès à l’aéroport et aux communes limitrophes de Palavas-les-Flots, Lattes et Mauguio. Un centre d’urgence a été installé au Zénith. Il accueillait quelque 200 naufragés, selon la mairie 
    Quant aux écoles, la municipalité a annoncé avoir ouvert deux centres d’hébergement pour garder les enfants. 
    Les élèves ont également été pris en charge dans les communes limitrophes où les transports scolaires n’avaient pu être rétablis, a précisé la préfecture. Ils avaient été retardés dans le reste du département
    Dans les lycées, les cours ont été interrompus mais les élèves n’ont pas été autorisés à sortir sans leurs parents. Une prise en charge a aussi été mise en place.
    Depuis Besançon, le Premier ministre Manuel Valls a adressé « un message de solidarité » aux habitants sinistrés. Dans la soirée, le chef du gouvernement a appelé à « la vigilance pour cette nuit qui s’annonce difficile ». Face aux intempéries, « 600 pompiers ont d’ores et déjà été mobilisés sur place et de gros renforts sont attendus dans la nuit pour arriver à 1.000 », a indiqué Matignon.
    Selon Météo France, sur l’ensemble de l’épisode, soit 36 heures, le cumuls des pluies pourraient atteindre de 250 à 350 mm dans le département.
    D’autres communes héraultaises ont été touchées, des écoles fermées voire évacuées: dans les secteurs de Pézenas, Clermont-l’Hérault, Agde, Murles, Grabels, Prades-le-lez ou encore Assas. A Saint-Pargoire, même la caserne de pompiers a été inondée. 
    Dans les départements voisins, le Gard a connu de violentes pluies en fin d’après-midi et dans la soirée, nécessitant 70 interventions, selon les pompiers. La région de Sommières a été touchée par des pluies atteignant plus de 100 mm en 2 heures, provoquant des inondations par ruissellement alors que le Vidourle est sorti de son lit.
    Dans l’Aude, les pompiers ont fait état d’une cinquantaine d’interventions et de pluies qui ont atteint 80 à 100 mm en douze heures et jusqu’à 160 mm à Villeneuve-les-Corbières. 
    Enfin, dans les Pyrénées-Orientales, les pompiers ont relevé des précipitations importantes – 115 mm à Rivesaltes – mais pas d’interventions majeures.

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete