L’histoire d’amour d’un couple de Tahiti fait rêver le monde entier

    mercredi 27 mai 2015

    Leur histoire d’amour fait parler parler bon nombre de médias étrangers qui ont publié certaines de leurs publications sur Instagram, un réseau social de partage de photos. Charlotte Durgeat et Jesson Vedel sont amoureux de voyages, de sports extrêmes et de la vie en Polynésie. Une passion qu’il partage sur les réseaux sociaux. Un peu dépassé par cet emballement, le couple explique ne pas rechercher la célébrité, mais leur large audience attire les convoitises.
     
     « Ils sont probablement le couple le plus photogénique au monde, ou au moins celui incite le plus au double clic ».  Les présentations sont signées d’une journaliste de Cosmopolitain, l’un des plus célèbres magazines féminins. Il faut dire que Charlotte Durgeat et Jesson Vedel ont tout pour plaire. Elle, étudiante en économie à l’Université de la Polynésie, a été remarqué comme mannequin lors de la dernière Tahiti Fashion Week et a travaillé en tant que mannequin aux Etats-Unis. Lui, est un ancien athlète professionnel, vice champion du monde de wakeboard. Aujourd’hui, près de 20 000 personnes sur Instagram, le réseau social de partage de photos, et leur histoire agrémentée des plus beaux clichés, a été lue et vue dans plusieurs médias étrangers, au Japon, en Hongrie ou en Angleterre où ils ont fait l’objet d’un article dans Dailymail.
    Tout débute lors d’une rencontre, pas sur internet mais dans la vraie vie cette fois, sur une pirogue au banc de sable, grâce à un ami commun. Le feeling passe et Jesson partage avec sa belle le goût pour les sports extrêmes qu’ils immortalisent et partagent sur internet. « Nous n’avons pas fait énormément de trucs, mais nous avons fait quelques voyages où nous avons pris des photos apparemment sympas » s’amuse Jesson.
    Au mois d’avril, le couple fête leur première année d’amour. Monsieur est aux Etats-Unis, elle a Tahiti, alors Charlotte écrit un article sur un blog pour marquer l’évènement où elle retrace ses 365 jours de bonheur. Elle est contactée par la rédactrice qui l’informe « avoir modifié le texte pour le rendre plus viral.» Elle s’y oppose sans savoir que les règles du site l’empêchent de faire marche arrière. La machine est lancée.

    Le compte Instagram de Jesson Vedel

    Avec son activité de mannequin, Charlotte compte déjà 25 000 abonnés. Du jour au lendemain, le nombre de « followers » explose et double presque en quelques jours. Elle fini par comprendre lorsqu’on lui envoie les liens des articles dans la presse internationale :  « Je ne m’attendais pas à un article pour Cosmopolitain. Cela fait plaisir, mais d’un autre côté, on se rend compte que l’on a aucune emprise là-dessus. D’un article destiné uniquement à nos amis, finalement des milliers de personnes l’ont vu. Ce n’était pas le but. »
    Le but, quel est-il ? «  Ce serait plus d’inspirer les gens. Avant de rencontrer Jesson, je ne connaissais pas tous les sports extrêmes, je ne faisais pas autant de choses à Tahiti, il me les a fait découvrir. On pense qu’il n’y a pas grand chose à faire à Tahiti, il y a pourtant plein d’activités» répond la belle, « « Nous voulons promouvoir Tahiti et les îles. Beaucoup de nos photos sont prises ici avec des activités que l’on peut faire ici » complète l’athlète avant de rajouter qu’il espère « motiver les mauvaises langues qui ne font rien ».
    Une réponse aux critiques, revers de la médaille à leur nouvelle popularité, suscitées par leurs clichés autour du monde. « Beaucoup de gens critiquent. Quand ils ne savent pas, les gens se montrent toujours négatifs et disent que nous sommes des gosses de riche». Un train de vie que le couple tient à démentir. « En général, je ne réponds pas parce que je n’ai pas à me justifier. Mais, sinon j’essaie de leur ouvrir l’esprit » argumente Jesson . « Il n’y a pas besoin d’être riche. J’ai des amis partout dans le monde, nous y sommes logés gratuitement, nous essayons de trouver des billets d’avion pas trop cher. Charlotte bosse quand elle peut, moi, à côté, j’ai Tahiti Water sport Center, mon école de wake. Au lieu d’utiliser notre argent pour des choses inutiles, nous essayons de le mettre de côté pour en profiter ensuite. »

    Le compte Instagram de Charlotte Durgeat

    Décrié par certains, pratiqué par un nombre d’internautes sans cesse grandissant, le selfie (autoportrait en photo) serait symptôme d’égocentrisme, mais aussi de mise en scène de l’intimité. « Cela ne me dérange absolument, nous postons uniquement ce que nous voulons, ce n’est rien de plus que des photos de voyages ou de mannequinat. Ce n’est pas pire que ceux qui partagent la photo de leur repas de midi. Il faut mieux des gens qui s’éclatent et qui voyagent qu’un tartare de thon » s’amuse Jesson Vedel.
    « Cela fait un peu égocentrique, mais nous ne prenons pas toujours des photos de nous de face, mais plutôt dans des contextes sympas. Mais c’est vrai, que je ralentis un peu le rythme, pas pour le côté égocentrique, mais pour essayer d’avoir quelque chose de différent. Le but c’est de montrer l’endroit où nous sommes».
    Si le couple espère pouvoir tirer des revenus de cette large audience, il en gagne déjà un certain bénéfice. Charlotte reçoit des bijoux et des maillots pour qu’elle les porte sur ses photos,  Jesson, de son côté, a «quelques anciens sponsors que j’essaie de satisfaire en montrant leurs produits sur mes photos.»
    De retour d’un voyage en Europe, le couple espère pouvoir repartir sur les routes vers la fin août. Pour s’amuser, sans chercher à être populaire « je ne suis pas en compétition pour avoir le plus d’abonnés ou de ‘’j’aime’’. » sans tirer de fierté particulière d’avoir été cité en exemple par la presse « Cela nous est égal, cela nous a juste fait sourire » conclue Jesson, lucide «être célèbre sur instagram, c’est comme être riche au Monopoly »
     
     Florent Collet
     

    Ronan 2015-05-27 20:08:00
    j''ai connu la famille et surtout son frère. Cest une famille humble et très respectueuse. Soyez heureux pour eux et arrêté de critiqué.... Cest pas de leur faute si vous avez une vie de merde!!
    Nico 2015-05-27 18:15:00
    Qu''il soit encore ensemble dans 1 an n''est pas la question, ce qui compte c''est qu''il profite de chaques instants à 100%, après l''avenir personne ne le connaît!
    Petit jaloux
    LEPETANT 2015-05-27 09:35:00
    Dans un an, on verra s'ils sont encore ensemble.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete