Habillage fond de site

L’histoire de la Bounty en comédie musicale

mercredi 6 septembre 2017

thierry cordonnier

Thierry Cordonnier s’est lancé comme défi de réaliser une comédie musicale sur les révoltés de La Bounty. Un événement prévu pour 2019. (© Jennifer Rofès)

Proposer une comédie musicale sur l’histoire de La Bounty, c’est le projet fou dans lequel s’est engagé Thierry Cordonnier.

Résidant en Polynésie française depuis 13 ans, ce musicien, qui avait sa propre maison de production dans l’Hexagone, a décidé, il y a deux ans, de s’engager dans une nouvelle aventure artistique musicale, où il pourrait intégrer la Polynésie.

C’est donc tout naturellement que l’histoire du capitaine Bligh et de sa traversée du Pacifique pour rejoindre Tahiti s’est imposée.

“Mon travail a commencé en 2015. Je me suis documenté, j’ai fait des recherches puis j’ai commencé à écrire le scénario”, raconte Thierry Cordonnier.

Dès que la trame de son histoire s’est dessinée, il contacte alors son associé et ami de toujours, Phil Nardone, auteur, compositeur et arrangeur, qui est vite emballé par le projet.

Durant un an, les deux artistes travaillent ensemble sur les thèmes de l’histoire et écrivent une trentaine de chansons.

“Aujourd’hui, toutes les chansons ont été enregistrées avec des voix témoins et nous venons de terminer le casting des rôles en Polynésie”, confie le directeur artistique du projet.

Pour les chants des marins, les auteurs ont choisi du métal, “car personne ne l’avait encore fait et on trouvait que cela correspondait bien à cet univers très masculin et viril”.

 

Douze rôles principaux

 

Les chansons concernant la partie polynésienne sont plutôt pop rock. Elles sont chantées en français mais les arrangements regorgent de sons polynésiens, tout comme les chœurs.

Une chanson entièrement en ma’ohi, ainsi qu’un haka, sont d’ores et déjà prévus par la production qui est entrée en contact avec la chorégraphe Tumata Robinson, dont le travail et le professionnalisme correspondent à ce que recherchent les auteurs du projet.

Au total, ce sont douze rôles principaux que cherchent les protagonistes.

“Nous avons nos quatre rôles polynésiens. Nous avons retenu Teiva LC avec qui je voulais travailler car il a la maîtrise et la technique vocale, Eva Ariitai, Vaheana Fernandez et Teva Salmon, qui réside aujourd’hui en métropole où il vit de sa musique”, ajoute Thierry Cordonnier.

L’initiateur du projet doit donc se rendre dans l’Hexagone. Son départ est prévu sous quinze jours pour mener le casting final sur place.

Il me reste huit rôles à trouver. J’ai déjà contacté Maximilien, un chanteur remarqué dans The Voice qui a un timbre de voix à la Garou et que je vois bien dans le rôle du capitaine Fletcher.”

Cette comédie musicale, qui sera jouée dans l’Hexagone, doit rassembler une cinquantaine d’artistes sur scène. L’auteur précise qu’il ne souhaite pas beaucoup de tableaux joués, qu’il veut retirer tout le côté comédie pour travailler plus à l’anglo-saxonne. “Le projet se rapproche plus de Starmania que de Robin des bois”, admet-il. 

Selon Thierry Cordonnier, les répétitions en studio devraient démarrer début 2018, moment où le budget devrait être débloqué.

“C’est un projet de l’ordre de 1,8 milliard de francs car dès lors que les répétions commencent, tous les artistes sont rémunérés.”

La comédie musicale, qui s’appellera peut-être La Bounty,  est prévue pour 2019. 

 

Jen.R.

 

bounty

15
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete