Habillage fond de site

L’hommage du haut-commissaire au gendarme Arnaud Beltrame

dimanche 25 mars 2018

 

 

In this image dated March 2013 and provided by regional newspaper Ouest France, Arnaud Beltrame poses for a photo in Avranches, western France. The officer who offered to be swapped for a female hostage was identified as Col. Arnaud Beltrame. He managed to surreptitiously leave his phone on so that police outside could hear what was going on inside the supermarket — and crucially, decide when to storm it. (Ouest France via AP)

Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame s’est livré au ravisseur en échange de la libération d’une femme. Le gendarme, qui a perdu la vie, a fait preuve vendredi d’héroïsme pendant la prise d’otages de Trèbes, dans le sud de la France. L’officier de 45 ans « a sauvé des vies et fait honneur à son arme et notre pays », a salué le président de la République Emmanuel Macron. Le haut-commissaire a également a tenu à s’exprimer.

« De nombreux héros ont glorifié notre Histoire commune mais, peu souvent, les circonstances ont permis à toute la Nation d’être le témoin direct de la grandeur d’un homme qui, par un acte intime et résolu, domine l’effroi et choisit de proposer sa mort en échange de celle d’un autre, allant ainsi au bout de son devoir, au bout de cet exceptionnel, fulgurant et immense sacrifice dont peu de personnes sont capables quand elles sont conscientes de l’issue fatale.

Que dire de plus du colonel Arnaud Beltrame sinon qu’il est un héros admirable et qu’il a incarné, par ce geste sublime, le plus haut degré d’exigence que portent les valeurs de la Gendarmerie Nationale à laquelle, ici, à 18 000 km de la commune de Trèbes, je veux écrire notre respect et notre immense fierté. Au nom des services de l’État, sachant combien les Polynésiens s’y associeront par leurs pensées et dans leur foi, j’adresse nos condoléances aux deux merveilleuses familles du colonel Arnaud Beltrame, celle de son cœur dont on imagine la cruelle douleur que provoque ce deuil et celle de la Gendarmerie Nationale dont on partage l’indicible peine.

Mes pensées vont aussi aux autres victimes et à leurs familles de cette nouvelle et abjecte expression barbare que nous combattrons sans relâche, ni faiblesse.« 

LDT

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete