Habillage fond de site

L’horizon international se dégage pour le rugby tahitien

vendredi 19 juillet 2019

Teiki Dubois (à gauche) et Laurent Tardieu (à droite) ont fait le déplacement à Apia pour faire avancer leur dossier auprès des instances internationales. Il pose ici en compagnie de Ofisa Tonu, ancien All Blacks et commissaire de World Rugby.

Teiki Dubois (à gauche) et Laurent Tardieu (à droite) ont fait le déplacement à Apia pour faire avancer leur dossier auprès des instances internationales. Il pose ici en compagnie de Ofisa Tonu, ancien All Blacks et commissaire de World Rugby.


Le rugby tahitien a été écarté des Jeux du Pacifique pour cause de statut flou à l’international. Deux membres de la Fédération polynésienne de rugby ont été plaider leur cause aux Samoa. Les échanges positifs avec des membres influents pourraient à terme débloquer la situation.

L’ovalie tahitien a été perturbé ces dernières années par les conflits qui opposaient les deux entités dirigeantes en activité, la fédération tahitienne (FTR) et la fédération polynésienne (FPR).

Mais depuis trois ans, la fédération tahitienne a été mise en liquidation judiciaire, ce qui aurait dû laisser la voie libre à la fédération polynésienne. Problème, si cette dernière a bien localement la délégation de service public, elle n’est toujours pas reconnue par les instances océaniennes et internationales qui ont pour l’instant suspendu la fédération tahitienne mais ne l’ont pas révoquée bien qu’elle soit désormais inexistante.

Aussi, Teiki Dubois et Laurent Tardieu, membres du bureau directeur de la FPR, ont-ils fait le déplacement à Apia pour rencontrer des dirigeants qui ont de l’influence en Océanie et au sein du World Rugby tels Sami Leota, le président de la fédération samoane, ou Ofi- sa Tonuu, ancien All Blacks et commissaire de World Rugby pour les rencontres internationales.

Teiki Dubois nous fait part des arguments qu’il a développés : “Depuis trois ans, seule la FPR est en activité, la FTR ayant été mise en liquidation judiciaire et elle n’existe plus administrativement, mais étrangement, nos interlocuteurs ne semblaient pas au courant de cela, ne recevant a priori que des informations volontairement erronées, ce qui n’est pas de notre fait donc on se doute d’où ça vient. On leur a d’autre part démontré que l’on remplissait l’ensemble des critères pour obtenir notre affiliation aux fédérations océaniennes et internationales.”

 

Un membre de Oceania Rugby bloque le dossier tahitien

 

Sans vouloir préjuger de la suite qui sera donnée au dossier tahitien, Laurent Tardieu et Teiki Dubois ont en tout cas le sentiment qu’ils ont été écoutés et que leurs arguments ont porté. Teiki Dubois le confirme : “Ils savent maintenant, document de la liquidation judiciaire de la FTR à l’appui, qu’il n’existe plus qu’une fédération en activité à Tahiti. On a donc bon espoir que notre situation s’éclaire dans les mois à venir. Mais on ne va pas non plus trop s’avancer car les décisions ne se prennent pas comme ça dans les hautes sphères et puis on doit aussi compter avec la position de Bruce Cook qui est le manager général de Oceania Rugby et qui est le principal responsable du blocage de notre dossier pour des raisons qui nous échappent un peu”.

On peut espérer une suite favorable pour le rugby tahitien, mais comme nous l’a confié Teiki Dubois, la priorité de la fédération polynésienne reste le travail qu’elle effectue localement en soutenant les clubs et auprès des jeunes et notamment en milieu scolaire pour développer la pratique du sport roi dans le Pacifique Sud.

La reconnaissance internationale sera “la cerise sur le gâteau” dixit les deux dirigeants tahitiens qui ont apparemment su se montrer convaincants à Apia.

 

Patrice Bastian

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete