Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Une licence anglais-mandarin pour la rentrée prochaine

jeudi 9 février 2017

licence anglais-mandarin

Pour l’occasion, des danses chinoises en tenue traditionnelle ont été présentées au public. (© Élénore Pelletier)


L’institut Confucius de l’Université de la Polynésie française (UPF) a célébré hier le Nouvel An chinois. Si, lors de son ouverture, en 2012, l’institut Confucius ne comptait que 240 inscrits, ils sont aujourd’hui plus de 400 étudiants de l’UPF et 85 personnes qui n’en font pas partie, à suivre régulièrement les cours de mandarin. Face à l’engouement des étudiants pour cette langue, l’institut Confucius, en partenariat avec l’UPF, a décidé de monter, pour la rentrée universitaire 2017, une licence en langues étrangères appliquée (LEA) anglais-mandarin.

L’institut Confucius de l’Université de la Polynésie française (UPF) a célébré hier, sur le parvis de la bibliothèque universitaire, le Nouvel An chinois, aussi appelé en Chine “la fête du printemps”.
Un événement apprécié par la communauté chinoise mais aussi par les étudiants venus nombreux assister aux festivités, dont le thème était “les échanges interculturels”. Tout au long de la matinée, des étudiants de l’UPF et de l’institut Confucius, mais aussi plusieurs membres d’associations culturelles, se sont relayés sur scène pour faire vibrer la culture chinoise et la culture tahitienne à travers des chants, des danses, des concerts et des déclamations…

Créé il y a quatre ans, l’institut Confucius de l’UPF a pour vocation d’organiser des cours de mandarin, des manifestations culturelles comme celle d’hier matin, mais aussi des tests de langues reconnus internationalement, comme le HSK, également connu sous le nom de “Toefl chinois” ou le HSKK, examen oral de mandarin (lire ci-dessous). Tous les professeurs de l’institut sont natifs de Chine.

Si, lors de son ouverture, en 2012, l’institut Confucius ne comptait que 240 inscrits, ils sont aujourd’hui plus de 400 étudiants de l’UPF et 85 personnes qui n’en font pas partie, à suivre régulièrement les cours de mandarin.

“Les étudiants suivent l’actualité et avec l’essor que connaît la Chine en ce moment, ils ont conscience qu’apprendre le mandarin sera un atout pour eux, plus tard, dans leur vie professionnelle. Par ailleurs, de plus en plus, les jeunes Polynésiens souhaitent s’ouvrir au monde et apprendre des langues étrangères, l’anglais, l’espagnol et bien sûr le mandarin”, explique Léopold Mu Si Yan, directeur administratif de l’institut Confucius de l’UPF.

 

Le mandarin, une matière déterminante

 

Face à l’engouement des étudiants pour le mandarin, l’institut Confucius, en partenariat avec l’UPF, a décidé de proposer, à la rentrée universitaire 2017, une licence en langues étrangères appliquée (LEA) anglais-mandarin, avec une dominante économique, financière et juridique.

Celle-ci a pu voir le jour grâce à la collaboration de l’institut de diplomatie de Chine à Pékin et le ministère de l’Éducation en Chine, le Hanban.
D’ailleurs, plusieurs stages sont prévus durant la scolarité et les étudiants qui le désirent pourront partir en Chine pour un semestre.  Si, jusqu’à maintenant, le mandarin était une option dans les différents cursus universitaires, il devient maintenant une vraie matière, déterminante dans l’obtention d’un diplôme.

“Jusqu’à maintenant, en licence langues étrangères appliquées, les étudiants n’avaient d’autre choix que d’étudier l’anglais et l’espagnol. Le but de cette filière étant d’amener les jeunes à poursuivre dans le commerce international, il manquait une langue importante : le mandarin. D’autant plus qu’aujourd’hui, on parle de plus en plus d’investisseurs chinois, de tourisme chinois… À la rentrée 2017, les étudiants qui intégreront une licence LEA auront le choix  entre étudier l’anglais et l’espagnol ou l’anglais et le mandarin”, explique Éric Conte, président de l’UPF. 

 

É.P

 

60
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete