Habillage fond de site

Lifting intégral pour la plage du Mahana Park

jeudi 6 avril 2017

mahana park

Un parc verdoyant avec de belles zones d’ombre, un parking de grande taille, un snack donnant sur la mer, des sanitaires flambant neuf, et une belle plage de sable blanc… (© Élénore Pelletier)


En un an et demi, le Mahana Park a subi un sacré lifting grâce au service du tourisme. Les derniers travaux se sont ainsi achevés vendredi dernier. L’enrochement, l’accès à la mer et l’espace plage ont ainsi été entièrement repensés.

Un parc verdoyant avec de belles zones d’ombre, un parking de grande taille, un snack donnant  sur la mer, des sanitaires flambant neuf, et une belle plage de sable blanc…

En un an et demi, le Mahana Park a subi un sacré lifting grâce au service du tourisme. Aujourd’hui, le site peut aisément rivaliser avec sa grande sœur : la plage Vaiava du PK18.

Les derniers travaux se sont ainsi achevés vendredi dernier. L’enrochement, l’accès à la mer et l’espace plage ont ainsi été entièrement repensés.

Rappelons-nous à quoi ressemblait le site hier : l’accès à la mer se faisait par une sorte de grand escalier pas très esthétique et assez abrupt, débouchant sur une grande dalle ronde en béton armé qui, elle-même, s’étalait sur la moitié de l’espace plage. Durant la période des grosses houles du sud (de mai à août), l’escalier n’amortissant pas les vagues, il  arrivait fréquemment que le parc se retrouve inondé, jusqu’au niveau du snack.

Il était donc nécessaire de faire quelque chose pour limiter les inondations, créer une vraie plage et rendre le site plus attrayant. Deux mois de travaux ont donc été nécessaires pour refaire l’intégralité de l’enrochement.

“Avant cela, des études préliminaires très poussées ont été menées. On a fait appel à un bureau d’études de métropole spécialisé dans ce type de construction pour faire des simulations dans le cas des grosses houles décennales et, ainsi, calculer la hauteur raisonnable et la forme de l’enrochement à prévoir. L’idée étant de ne pas construire un blockhaus, nous avons dû évaluer les risques et dommages acceptables, afin de calibrer un enrochement adéquat pour le site. Celui-ci a été surélevé de 50 centimètres par rapport à l’ancien, mais visuellement, on ne s’en rend pas compte. Lors des grosses houles décennales, on n’évitera pas à l’eau de passer par-dessus l’enrochement, et d’ailleurs, c’est pour cela que l’on a prévu un caniveau juste après celui-ci pour permettre l’évacuation de l’eau. Mais le reste du temps, les dégâts devrait être limités”, explique Bertrand Marcillat, de la cellule aménagements touristiques du service du tourisme.

 

Sable blanc comme à Raiatea

 

Le grand escalier a donc été entièrement démoli et remplacé par un enrochement en pente douce, comme ce qui a été fait à To’ata, à Papeete. La grande dalle en béton armé a été retirée, agrandissant ainsi l’espace plage.

Les petits escaliers de part et d’autre du site ont été conservés et réaménagés, mais les visiteurs peuvent aussi accéder à la mer directement par l’enrochement nouvellement créé. Les cailloux sur la plage ont été balayés pour permettre aux visiteurs de bronzer confortablement.

Et cerise sur le gâteau, le service du tourisme a fait venir du sable tout blanc de Raiatea sur le devant de l’enrochement, créant ainsi une belle plage au même niveau que le parc.

L’intégralité de l’opération d’enrochement (études comprises) aura coûté 12 millions de francs. 

 

Élénore Pelletier

 

mahana park

 

 

470
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete