L’indépendance, priorité du second mandat de John Momis à la tête de Bougainville

    mardi 16 juin 2015

    Largement réélu président de la province autonome de Papouasie-Nouvelle-Guinée, John Momis a prêté serment hier, devant le Parlement, à Buka.
     
    Au cours des cinq prochaines années, il aura la tâche d’organiser le référendum d’autodétermination, prévu par les accords de paix de 2001, conclus entre les rebelles bougainvillais et le gouvernement papou. John Momis entend mener sa région à l’indépendance : « Les accords de paix de Bougainville sont ce qui nous rassemble aujourd’hui. Cela nous donne le privilège de décider de notre avenir. On peut choisir et bâtir notre futur, un droit unique en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et rare à l’échelle internationale. On doit célébrer ce droit, comme on le fait en étant réunis aujourd’hui. »
     
    Le référendum doit avoir lieu avant 2020. John Momis devra aussi mener les négociations sur la réouverture de la mine de Panguna. Relancer l’activité minière est la seule façon d’atteindre rapidement l’autonomie budgétaire nécessaire, estime le président de Bougainville. Le budget de la province est d’environ 150 millions de dollars aujourd’hui, alors que les recettes n’atteignent que 12 millions de dollars. Même si John Momis se félicite que le cacao rapporte plus qu’estimé au départ, son commerce ne génère que 80 000 dollars par an. C’est donc en grande partie grâce à l’aide internationale que Bougainville peut boucler son budget.

    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete