Logement : 74 millions de francs pour aider les familles en difficulté

samedi 18 juillet 2015

Le ministre du Logement Tearii Alpha et la présidente de l’association Agence immobilière sociale de Polynésie française (AISPF), Antonina Bambridge, ont paraphé une convention, hier, octroyant 74 millions de francs de subvention à cette dernière. Une somme destinée à venir en aide en urgence à une petite centaine de familles en difficulté en les logeant dans le parc immobilier privé.

« Ce sont des gens qui n’ont pas les moyens ou les garanties pour pouvoir s’adresser à un bailleur privé mais qui ont malgré tout des revenus », explique la présidente de l’AISPF. Concrètement, les locataires s’acquittent chaque mois d’au moins un tiers du loyer, le reste étant à la charge de l’association. Cette aide est cependant limitée dans le temps. Elle est fixée pour une durée maximale de deux ans et les familles bénéficiaires, identifiées par les travailleurs sociaux, doivent en outre avoir un « projet de vie ».

« Au terme de ces deux ans, soit on les intègre dans des logements sociaux, soit ils sont en mesure de payer eux-mêmes leurs loyers », souligne Antonina Bambridge, qui estime qu’environ 70 % des familles concernées mènent à bien leur projet. « C’est un partenariat gagnant-gagnant », ajoute-t-elle.

 

« Amortisseur social »

 

L’AISPF, qui fait office « d’amortisseur social », dixit Tearii Alpha, dispose d’environ 80 logements, la plupart appartenant à des particuliers. « Ce que nous souhaitons, c’est développer l’utilisation du parc privé à des fins de soutien au logement » social, complète le ministre. En ce sens, l’AISPF assure le lien entre les locataires, parfois dans une situation de précarité, et les propriétaires.

Pour l’heure, l’association ne parvient cependant pas à répondre à la demande et seule la moitié des dossiers aboutit à une réponse positive. Un constat identique à celui de l’OPH où « des centaines pour ne pas dire des milliers » de dossiers sont en attente aujourd’hui.

En 2014, seulement 37 fare MTR ont été construits et 250 sont « espérés » cette année. Pour ce qui est de l’habitat groupé, 124 unités ont été livrées cette année. « L’objectif du contrat de projets est d’en sortir 300 par an. Nous avons les projets, le financement et les terrains mais il faut programmer cela dans le temps. Les études plus le chantier, c’est trois ans », note Tearii Alpha.

Pour faciliter l’accession au logement des ménages les moins aisés, le ministre mise également sur un nouveau dispositif financier en faisant appel à la Caisse des dépôts et consignations. Un organisme public qui pourrait offrir des prêts à taux réduits et sur une plus longue période, ce qui, in fine, permettrait de faire chuter le montant des loyers des deux-tiers, assure Tearii Alpha.

 

 

J-B.C. 

Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete