Habillage fond de site

Logement – Le gouvernement rassure les entrepreneurs

jeudi 11 janvier 2018

syndicat BTP

Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement, a présenté hier aux deux syndicats patronaux des secteurs du bâtiment
et des travaux publics, le “Plan 3 000 logements” du gouvernement. (© présidence)


Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement, a reçu hier après-midi les deux syndicats patronaux des secteurs du bâtiment et des travaux publics. Une délégation d’une vingtaine de chefs d’entreprise a ainsi pu prendre connaissance des détails du “Plan 3 000 logements” du gouvernement qui prévoit, entre autres, la construction de 650 fare OPH pour 2018. Au sortir de la réunion, les entrepreneurs semblaient optimistes pour cette année et déclaraient “n’avoir jamais eu autant de projets sur la table”.

Opération séduction pour le gouvernement. Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement, a reçu hier après-midi, à la présidence, les deux syndicats patronaux des secteurs du bâtiment et des travaux publics.

Une délégation d’une vingtaine de chefs d’entreprise, conduite par Heirangi Nouveau et Olivier Loux, a ainsi pu prendre connaissance des détails du “Plan 3 000 logements” du gouvernement d’Édouard Fritch.

Ce projet va se traduire notamment par le lancement “d’un vaste programme de construction de logements neufs, tant dans le secteur social, que dans le secteur libre”.

 

“Il y aura peut-être une phase de surchauffe à gérer”

 

C’était l’occasion aussi pour l’Office polynésien de l’habitat (OPH) de présenter le bilan de son activité pour l’année 2017, avec la construction de 466 logements collectifs ou fare livrés. Une progression de 25 % par rapport à 2016.

“Et l’objectif pour 2018, c’est d’atteindre le nombre de 650 livraisons de logements et de fare”, précise Jean-Christophe Bouissou.

Selon le ministère du Logement, “ce sont 24 appels d’offres d’études et 29 appels d’offres de travaux qui seront lancés par l’OPH, pour un objectif d’engagement de 19 milliards de francs, destiné principalement au secteur du bâtiment”.

Une annonce rassurante pour les entreprises du BTP sur le territoire, comme l’a expliqué Heirangi Nouveau, président de la chambre syndicale des métiers du génie civil et des travaux publics : “Ils nous ont montré les chiffres depuis 2013 et on voit bien que l’on est parti d’une situation où il n’y avait quasiment rien en matière de commande publique. Et en l’espace de trois, quatre ans, les choses ont bien évolué, et ont évolué dans le bon sens. On pense, de notre côté, que les financements sont assurés et le budget du gouvernement pour 2018 l’a confirmé aussi.”

Le gouvernement a aussi apporté des garanties au niveau de la problématique du foncier. “Dans le passé, on a vu qu’une opération pouvait être parfaitement financée, mais n’avait pas les terrains nécessaires pour se concrétiser. Le gouvernement nous a donc rassurés aussi sur ces dossiers”, a confié Heirangi Nouveau.

Mais devant une telle abondance de projets et d’appels d’offres, les entrepreneurs ont tenu tout de même à indiquer au gouvernement qu’“une phase de surchauffe serait peut-être à gérer”. “Et qu’il faudra cibler les priorités, pour pouvoir concrétiser convenablement tous ces projets.”

Parmi ces priorités, les chefs d’entreprise pensent notamment résorption des habitats insalubres de Hotuarea, à Faa’a, ou bien encore aux projets de logements sur la Presqu’île, à Taiarapu-Est. 

 

Désiré Teivao

 

BTP

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete