Habillage fond de site

L’université fête ses majors

vendredi 29 septembre 2017

vaea buisson

Chacun des majors des 13 licences a été récompensé. Ici, Vaea Houssin, major de la promotion en économie-gestion, entourée de ses parrains du Medef, Patricia Lo Monaco et Olivier Kressmann, et de son responsable pédagogique, Vincent Dropsy. (© Caroline Perdrix)


La rentrée solennelle a permis un retour sur l’histoire de l’Université de la Polynésie française et donné un avant-goût des changements à venir. Un grand programme immobilier se prépare, avec plus d’hébergement et de salles de cours. Treize majors de promotion ont été distingués et ont reçu un chèque de 100 000 F des entreprises qui les parrainent.

Cette année marque le trentième anniversaire de l’Université de la Polynésie française (UPF) et la rentrée solennelle était hier l’occasion de revenir sur son histoire tout autant que de se projeter dans l’avenir.

Un clip vidéo réalisé par les étudiants a permis de mesurer le chemin parcouru depuis 1987, date de création de l’Université du Pacifique et de ses deux campus, à Pirae et à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, en passant par la première rentrée sur le campus de Outumaoro en 1993, la naissance de l’UPF en tant que telle en 1995 ou encore l’intégration de l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ) en 2009.

En présence du président de l’assemblée, Marcel Tuihani, de la ministre du Travail, de la Formation professionnelle et de l’Éducation, également en charge de la recherche et de l’enseignement supérieur, Tea Frogier, et du secrétaire général du haut-commissariat, Marc Tschiggfrey, le président de l’UPF, Patrick Capolsini, a exprimé ses espoirs : fédération des organismes de recherche dans le giron de l’UPF, création depuis janvier de la Maison des sciences de l’homme du Pacifique, projet d’université “hors les murs” avec les outils numériques et des antennes dans les îles, satisfaction sur les premiers effets positifs des nouveaux DUT et BTS, et volonté de faire progresser le statut de l’étudiant.

Il a conclu en souhaitant que l’UPF reste “un outil au service de la Polynésie française, un partenaire de son développement et un lieu ouvert à la société civile”.

Treize majors de promotion ont ensuite été mis à l’honneur. Même si beaucoup d’entre eux sont déjà partis poursuivre leur cursus sous d’autres cieux, ils ont adressé un message vidéo à l’assistance.

Chacun a reçu les éloges de son responsable pédagogique et un chèque de 100 000 F d’une grande entreprise locale.

Ce programme a été mis en place depuis 2007 pour tisser des liens entre mondes universitaire et de l’entreprise, et pour promouvoir l’insertion professionnelle.

Alors que la loi du Pays sur les fondations est entrée en vigueur en août 2016, permettant aux entreprises de bénéficier d’une réduction d’impôt, on peut souhaiter aux étudiants méritants que ce chèque soit revu à la hausse à l’avenir, car les prix des billets d’avion ou des ordinateurs, eux, ne baissent pas.

 

C.P.

 

patrick capolsini major UPF projet UPF

215
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete