L’UPLD appelle le président du Pays à « plus de fermeté » et attend « un vote massif de confiance »

    mercredi 21 janvier 2015

    Hier matin, la commission permanente de l’assemblée de la Polynésie française devait étudier dix textes dont la proposition de délibération concernant les indemnités de fonction d’Édouard Fritch. La commission n’a au final duré que dix minutes, les élus Tahoera’a ayant voté contre l’ordre du jour qu’ils avaient eux-mêmes mis en place ! Aussitôt, les élus de A ti’a Porinetia et UPLD ont déploré la situation. Dans un communiqué A ti’a Porinetia a demandé « aux élus Tahoera’a de prendre leurs responsabilités. » Ce matin, c’est l’UPLD qui appelle le président du Pays à « plus de fermeté ». Et de lâcher : « hier, l’annulation de la commission permanente, par la même majorité qui en avait pourtant proposé l’ordre du jour quelques semaines auparavant porte à nouveau la marque des caprices d’un monarque absolu qui ne supporte pas d’être privé de ses jouets. Cette absurdité, au passage, coûte de l’argent aux polynésiens, puisque des billets d’avion ont été
    payés, et du personnel mobilisé, pour rien. Face à ce comportement irresponsable, l’UPLD appelle le Président du gouvernement à plus de fermeté. Faute de trancher le nœud gordien, celui-ci risque fort de se transformer en nœud coulant, qui déjà étouffe la majorité et menace de paralyser l’action du gouvernement, et le Pays ». Et de conclure : « A défaut d’une dissolution improbable et coûteuse , on attend à minima qu’un vote massif d’une motion de confiance qui ne soit pas un miroir aux alouettes vienne remettre chacun à sa place, y compris les déchus de la République. »

    Louis Bresson 2015-01-22 09:03:00
    "Motion de confiance"? Oh le joli piège! A Machiavel, Machiavel et demi.
        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete