Habillage fond de site

Les lutins de l’OPT traitent les courriers des enfants

vendredi 22 décembre 2017

Des lutins très humains, qui veillent à ce que toutes les lettres reçoivent une réponse. (© Christophe Cozette)

Des lutins très humains, qui veillent à ce que toutes les lettres reçoivent une réponse. (© Christophe Cozette)


Avant le 25 décembre, de nombreux enfants adressent un courrier au père Noël. Des lettres plus ou moins émouvantes, mais toujours accompagnées d’une liste pour faire part au bonhomme en rouge des cadeaux souhaités. À l’OPT, des lutins du père Noël répondent à tous les courriers.

« Cette année, j’ai encore été plus sage que l’année dernière”, clame haut et fort Teheiarii, 8 ans, alors qu’Ysatis reconnaît n’avoir “pas toujours été très sage”. Qu’importe, le père Noël est compréhensif et répondra à l’un et l’autre mais aussi à tous les enfants qui lui ont écrit et ce, partout dans le monde.

L’OPT l’a bien compris et a ouvert ses portes à La Dépêche de Tahiti, hier matin, en centre-ville, pour montrer le travail des lutins de l’Office, habilités à répondre aux milliers d’enfants du fenua avant l’heure H, le père Noël étant déjà occupé à préparer ses toutes prochaines livraisons, aux quatre coins du monde, même si certains pensent qu’il vit à Tahiti. 

Ce sont, grosso modo, entre 4 000 et 5 000 lettres qui sont reçues par an, de toutes les îles de la Polynésie française et même de l’Hexagone.  “Les enfants pensent que le père Noël vit à Tahiti”, s’amuse Karl Terai de l’OPT, chef des lutins d’un jour. 

Détaillée, photocopiée ou manuscrite, voire simplement conçue avec des catalogues de jouets découpés, chaque lettre apporte un sourire aux cinq lutins présents, qui prennent le temps de la lire avant d’envoyer une réponse à chaque enfant, avec une carte postale type. Par contre, certains courriers sont empreints de tristesse, comme celui d’Apetahi, 8 ans, qui a ému Karl Terai de l’OPT, le chef des lutins.  “Oui, il y a des lettres qui touchent beaucoup. Par exemple, des messages d’enfants qui ont perdu un de leurs parents ou qui ont des parents séparés”, explique-t-il, entre deux ouvertures d’enveloppes.

C’est gratuit d’écrire au père Noël, comme au président de la République d’ailleurs – pas besoin d’affranchir le courrier – alors que le père Noël utilise des cartes prétimbrées.  “C’est un service gratuit que l’OPT a mis en place, dès lors qu’il est écrit ‘père Noël’ sur l’enveloppe”, explique Karl Terai. L’ensemble des lettres, manuscrites et/ou composées la plupart du temps de catalogues de jouets découpés, sont gardées, certaines sont même encadrées par l’Office des postes et télécommunications. En général, les lettres arrivent début décembre, mais continuent à arriver vers le 20 et le 21, comme hier.  “C’est un peu juste, la réponse arrive après le 25, mais le message au père Noël est passé, il recevra ses cadeaux”, indique Karl Terai. 

À cette occasion, une borne pour envoyer les lettres au père Noël a été installée au rez-de-chaussée de l’OPT, au centre-ville de Papeete. Cette dernière, pour les éventuels retardataires, sera présente au moins encore aujourd’hui. Il faut se dépêcher, car le père Noël est dans les starting-blocks.

C.C.

lutins OPT

Désiré Teivao
0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete