Lutte – Les Tahitiens tout en puissance

    mercredi 15 mars 2017

    lutte

    Loïc Tautu, en véritable chef de file de la délégation polynésienne, a arraché une belle médaille d’or. (© DR)


    Malgré la jeunesse de l’activité en Polynésie, les lutteurs locaux ont fait bonne figure… et même plus, à l’occasion des premiers Oceania de lutte organisés à Tahiti.

    Trois jours durant, la lutte a offert un magnifique spectacle aux nouveaux passionnés de cette discipline qui n’a fait son apparition que depuis quelques années en Polynésie. Mais tout comme pour le grappling ou d’autres sports de combats qui sont multiples dans le monde, les Polynésiens, combattants dans l’âme, se sont vite adaptés aux spécificités de la discipline.

    Pour preuve, le bilan de ces Oceania organisés ici-même et qui se sont soldés par une prestation plus qu’honorable de notre délégation. En effet, si lors des précédents Oceania, trois athlètes seulement avaient accroché une médaille autour de leur cou (dont une en or tout de même), cette année, la moisson a été beaucoup plus importante malgré une forte adversité, avec notamment nos voisins du Pacifique que sont les Australiens et les Néo-zélandais.

    Il faut dire qu’en organisant l’événement sur place, il était plus facile de multiplier les inscriptions locales, voire même, dans quelques rares cas, de proposer des combats exclusivement entre locaux dans certaines catégories.

    Il n’empêche qu’avec le cumul de la lutte gréco-romaine (vendredi dernier), puis de la lutte libre (samedi) et enfin le beach wrestling (dimanche), nos combattants locaux ont multiplié les occasions de se confronter à une certaine élite et par conséquent de progresser.

     

    Biarez et Tautu en champions

     

    Médaillés d’or tous les deux en lutte gréco-romaine, Jonathan Biarez et Loïc Tautu se sont positionnés en chefs de file de la sélection polynésienne et d’ailleurs, on n’en attendait pas moins d’eux.

    Supervisés par la fédération internationale, ces Oceania ont de plus permis aux dirigeants locaux d’affirmer leurs capacités quant à l’organisation de grands événements. Les lutteurs étrangers ont en particulier beaucoup apprécié le cadre dans lequel ils auront évolué le dernier jour en luttant sur le sable de Paofai.

    Le bilan à tous points de vue sera donc très positif et au plan sportif plus particulièrement. Les résultats de cette édition des Oceania donneront sans doute un coup de pouce supplémentaire à l’évolution de la lutte en Polynésie. Tous les espoirs sont donc permis pour le futur proche de la lutte locale !

     

    Gérard Verdet

     

    lutte

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete